Forum RPG
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Test  

Partagez | 
 

 Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Dim 25 Jan - 14:39

Une heure, deux heures, trois heures! Ça fait exactement trois heures que Neil chemine sans ronchonner pour se rendre à sa nouvelle demeure et nouvelle école par le même fait. Patiemment, les yeux en l’air et une valise à la main, il déambule dans les rues bondées de visages qui lui sont inconnu et qu’il évite. Le nouveau venu dans le domaine des chauffeurs de taxi l’avait déposé à la mauvaise adresse et Neil, ne connaissant pas la ville n’avait rien pu y faire. Après avoir poliment, mais sur un ton un peu trop sec, demandé son chemin au premier passant qu’il eu sous la main, il suivit les directions qu’on lui avait gentiment présenté, mais n’était toujours pas arrivé. À croire qu’il n’avait rien de mieux à faire et qu’il n’était pas pressé. La vérité était telle que le jeune homme ne s’en souciait pas et ne voulait pas gaspiller son argent inutilement. Lui qui avait tant travaillé pour l’avoir… Et puis de toute façon, il avait la forme, le temps et l’envi de marcher. Alors pourquoi pas?

On le saluait aimablement et à maintes reprises. Lui, ne leur répondait pas et ne daignait même pas les regarder. <<Non de dieu, laissez moi tranquille. Qu’est-ce que j’ai pour qu’ils me parlent tous? >> Telle était sa pensée à se moment présent. En vérité, Neil ne comprend aucunement pourquoi les gens s’acharne à être cordial ou encore sympathique avec lui alors que lui ne condescend même pas à croiser leur regard ou à esquisser un minime sourire. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que les autres, eux, vivent pour être aimé. Et encore, on ne peut pas dire que l’adolescent n’à pas été doté d’un charme malgré sa manière d’agir. Aussi, il ne le connaisse pas encore, raison de plus pour ne pas le fuir.

Changeant de rues, l’indifférent avançait maintenant plus rapidement, mais toujours d’un pas gracieux. Freinant sa route subitement, il leva les yeux au dessus de sa tête et hocha positivement le visage. Il y était enfin parvenu. <<Pensionnat Haru>> inscrit sur l’écriteau lui indiqua qu’il était là où il devait être. Il poussa la porte en soupirant, n’ayant aucunement l’envi d’attirer tous les regards sur son entrée. Il passa rapidement les premiers mètres, puis ralentit d’un pas brusque. Un(e) inconnu(e) s’était affalé par terre et y gisait. Neil passa son chemin et le (la) contourna. Il avança de plus belle et s’arrêta net une fois encore. Il se pencha, pris entre ses mains habiles l’un des livres que la personne avait échappé et qui avait glissé beaucoup plus loin que les autres. Il se retourna, trotta un peu et fit face à l’un(e) des élèves. Il ne consentit pas à le (la) regarder, lui tendit le bouquin, le déposa finalement par terre puisque l’autre n’avait pas l’air de comprendre et il disparu dans la foule, valise à la main…

[Pas le temps de faire mieux...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 26 Jan - 11:48

Yua allait non gaiement, au contraire, elle est dans une période de totale dépréssion, elle se fait te plus en plus harceler, elle voit de moin en moin Yuki, elle voit de plus en plus Sokuu, c'est l'horreur en clair, heuresement, elle a quand même des amis, à part! juste un petit détail, le mec qui lui a donné un coup de poing, elle l'a sentit passé celui la. Il l'a défiguré pendant 4 jour avant qu'elle aille voir le dermatologue pour sa peau qui marque vite et qui restait éternelement bleue et pour ses cicatrices qui ne sont pas parties comme elle le souhaitait en deux jours. Yua fait preuve de grande attention pour elle, pour sa beauté mais aussi de sa réputation de fille pas sympa mais gentille quand même, elle aime pas trop les gens comme Sokuu et pourtant, c'est son meilleur ami collant , déprimant et chiant.
Yua passa à côté de quelqu'un qui ... fesait un truc particulier sur le sol, elle regarda de loin quelqu'un lui tendre son livre et puis finelement le poser par terre, il est ul celui la!
Yua alla voir celui qui était au sol et l'aida à se relever. Elle ramassa sopn livr et le rangea dans le sac à dos de celui qui à l'instant était dans une drole de position au sol. Elle lui fit un sourire et le frappa amicalement dans le dos pour lui dire de reprendre son chemin ce qu'il fit.
Beaucoup trop de gens l'avaient vut. Ca fait peu être pitié ce que je vais vous dire mais c'est vrai qu'elle déteste que quelqu'un voit quand elle fait une bonne action, c'est comme ça, c'est tout. Elle a l'impression de perdre sa ... non, je vais pas le dire, je sais ce que je veux dire mais le mot ne vient pas ^^
Elle continua sa route et regardant un peu autour d'elle et pas assez devant, elle precuta son épaule avec celle de quelqu'un d'autre elle fit tomber tout ses livres de cours.

- C'est malin ça! Je sais que c'est ma faute mais ça m'énerve quand même!

Elle releva la tête et se rendit compte que c'était le garçon de tout à l'heure qui n'avait même pas pris la peine d'aider le garçon qui était au sol, elle lui jetta un regard noir.

- Apres tout, ya pas que moi qui fais des bétises , enfin, si on compte l'égoïsme comme une bétise bien qu'on le fasse de son propre gré.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Sam 31 Jan - 13:32

Il riait! Oui, il riait… Cela faisait déjà quelque année qu’il n’avait pas adhérée esquisser un sourire ni même un infime éclat de rire. Mais cette fois non plus ne comptait pas. Il ne s’esclaffait pas avec mais bien de. Effectivement, il trouvait la situation amusante et la jeune fille trop divertissante. Enfin, pas le genre de divertissant que tout le monde apprécie mais bien celui qui fait rigoler Neil. Avec un sourire en coin, il continua de cheminer tranquillement et se retenait de se retourner vers elle et de lui déballer quelques phrases bien préparé de l’instant même. Mais ce n’était pas le genre du garçon. Lui laisse courir, gardait silence et contenait ses émotion. Quelles émotions?

Le regard vide de Neil s’était accrocher sur l’escalier juste un peu plus loin. Il s’y rendrait d’un pas ample et posé. Dans sa tête, trop de chose! Elle se bousculait pour acquérir la place numéro un de l’importance et pour que le garçon traite son cas en premier. Une multitude de phrase, différentes les unes des autres, ne s’alignaient pas et tentait d’être éclaircies. Et durant ce travail, Neil fut interrompu. Une épaule fit collision avec la siennes la dite personne à qui elle appartenait échappa tout ses livres au sol. Lorsque ces imprévus ce produisent, le jeune homme ne daigne pas se retourner et laisse courir. Par contre, il y a quelques exceptions… Par exemple, si sa faute est en cause il s’excusera. Et par un heureux miracle, s’il se sent généreux ou de bonne humeur cette fameuse journée, il consentira peut-être à aider le quelqu’un. Mais en fait, il est rare que ces choses arrive puisque Neil est quelqu’un de très éveillé et qui fait avec prudence et intelligence tout ce qu’il entreprend. Cette fois, il n’était pas dans l’erreur. Il avait soigneusement regardé ou il mettait les pieds et avançais d’un pas lent...

La dite phrase de la fille résonnait encore dans son esprits. Il aurait bien voulu lui lancer quelques chose du genre :
<< Non mais t’est qui toi? Tu te prends pour qui? Ahah, si tu savais à quel point t’est hilarante quand tu t’y mets. Si tu voyais l’expression sur ton visage… Eh puis fait ce que tu veux ou pense ce que tu veux, j’en ai rien a ciré. Non mais t’es pas bien à juger les gens du regard ainsi. Ahah! Aide le si tu veux ou grogne si t’en a envi mais sa changera rien. Ni lui ni toi n’êtes trop jeune pour mettre deux pieds au sol et se redresser. Vous pouvez bien vous relever tout seul non de dieux! Ce que tu peux être ridicule. Regarde toi chialer parce qu’un inconnu n’a pas eu l’amabilité de t’aider. C’est pitoyable! Et puis pour ta gouverne, ça ne s’appelle pas de l’égoïsme! Tu devrais réfléchir un peu plus avant de dire des conneries. Je n’ai pas à t’aider ou à aidé qui que ce soit si j’en ai pas envi. Si t’es pas capable de t’occuper de toi toute seule comme une grande fille et que t’as absolument besoin de quelqu’un pour te venir en aide, c’est ton problème et le fait pas subir au autre. Tu ne me connais pas et ne sais rien du tout de moi alors tais-toi avant de juger! >> Au lieu de ça, un sourire se dessina sur ses fines lèvres et il s’éloigna en silence. Il pouffa un petit rire pour la dernière fois et partit tout en se parlant. Les doux mots qui avaient finalement retrouvé leurs sens dans son subconscient s’était placé en ordres également. En résumé, ils interprétaient le sujet mystérieux et peu facile à saisir qu’était Neil. Ce dernier pensait que si quelqu’un si prenait bien avec lui, il serait poli et oserait peut-être lui sortir certains mots. Pour ça, il fallait faire de même et rendre sa politesse au garçon. Il déteste les gens hypocrite et irréfléchi. Ceux qui se prenne pour se qu’ils ne sont pas, qui font de même avec les autres en jugeant leur personne et ceux qui ne parle sans réfléchir… Et dans ces cas, Neil applique ces règles et reste lui-même, c’est-à-dire silencieux et passif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Sam 31 Jan - 14:39

Yua resta figée pendant un moment regardant les réactions du jeune homme qui pertubait son systemem de connection. Elle le dévisagea partir puis revenir puis repartir. Elle aurait peut être voulut s'excuser mais , chez les Miako, on ne dit aps clairement je m'excuse, on le fait juste savoir et le mot pardon n'a jamais fait partit réelement de leur vocabulaire. Yua piétina pendant un moment jusqu'a que quelqu'un la pousse à la faire tomber sur les genoux ce qui fesait très mal sur le goudron mais elle avait l'habitude de tomber. Ce choc lui donna le courage de le suivre, de passer devant lui et de lui toucher quelques mots.

- P .. Pourquoi tu pars? T'as rien à me dire? Rien? vraiment? T'as pas enviue de me criere dessus? T'as pas envie de dire que je suis une sale peste? T'en a surement envie alors pourquoi tu le fais pas?

Yua marchait à reculon de qui était dangereux pour celui auquell elle paralti car vite elle décollait et attérissait pas toujours sur ses quatres pates, elle n'atérrissait jamais bien. Yua entra plusieurs fois en colisoon avec des gens ce qui la fit ralentir et fit ralentir celui qui était devant elle mais jamais à en tomber jusqu'a que le champion de football américain du lycée du coin croise sa route celui ci la parcuta tellement fort qu'elle fini accrochée au garçon les yeux fermés. Elle ouvrit les yeux au bout d'une seconde et les ouvrit en grand. Elle revint vite en arrire rougissant maladroitement. Elle baissa les yeux. C'était gênant. Yua se dépoussierra alors qu'elle n'avait aucun ^poussiere sur elle, un geste nerveux.Une de ses meches rebelles vint à lui gâcher la vue et elle dut relever la tête. Elle ne sourrire pas car elle ne sourrie que rarement, elle se décida enfin.

- J'ai jamais aimé les sportifs, trop percutants.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."


Dernière édition par Yua Miako le Ven 6 Mar - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Jeu 12 Fév - 18:16

Ses pas résonnaient dans le couloir et les gens se retournaient sur son passage. Était-ce parce qu’il était nouveau ou parce que l’Hora qu’il dégageait était froide? Quoi qu’il en soit, Neil continuait de cheminer aisément dans l’entrée de l’école pour atteindre les marches maintenant pas très loin devants lui. Un regard hautain masquait son visage de toute émotion. Ses pensées, simples, ne s’acharnaient plus à le faire réagir ou à lui extirper un quelconque raisonnement. Seul le geste qui suivit le fit se questionner. En effet, la rouquine qui avait déclenché ces quelques rires et ces quelques incompréhensions qui l’avaient habité était maintenant devant lui et l’accompagnait dans sa marche.

Dû au fait qu’elle reculait face à lui qui avançait, la demoiselle se faisait bousculer et elle-même en accrochait plus d’un. Neil comprenait son attitude envers lui mais ne saisissait pas l’importance de la chose. Pourquoi fallait-il toujours que les autres éclaircissent tout? Pourquoi ne pouvaient-ils pas rester dans l’incompréhension du moment passé et se défaire de cette interrogation? Mais puisqu’elle lui avait posé une question, ou plusieurs en vérité, le garçon se devait de lui répondre.

- Je pars parce que je le dois. Je n’ai effectivement rien à te dire. Rien! Vraiment! Je n’ai aucunement l’envie de hurler sur toi. Pourquoi te dirai-je que tu es de ce genre? Et puis je n’en ai pas le droit ni le moindre désir.

En l’espace de quelque seconde, qui lui parure interminable, Neil venait d’enfiler sept phrases, l’une à la suive de l’autre. Incroyable! Et plus encore, il s’était servit des phrases exacte de la jeune fille et avait répondu à chacune d’entre elles. Mais qu’est-ce qui lui prenait aujourd’hui? Neil pensait connaitre la réponse à cette question. C’était dû au simple fait que des adolescentes comme celle-là, il n’en avait jamais vu. Arrogante et à la fois polie, enfin, dans un certain sens, ayant l’air forte mais pourtant fragile, surtout psychologiquement en plus. Et part sa manière d’agir et d’être ainsi sur la défensive tout en étant surprise, Neil avait pu saisir son être, sa manière d’être plutôt. En fait, seulement une partie disons…

À la suite de sa phrase s’écoulèrent quelques minutes qu’ils avaient occupés à marcher en face l’un de l’autre. Le garçon se décida tout de même à continuer sur sa lancée qui le surprenait grandement. Il s’impressionnait lui-même aujourd’hui à tant parler en si peu de temps.

- J’ai appris à ne pas juger!

Et comme pour en rajouter un peu plus, pour s’éclaircir sur ses paroles, il se dit pour lui seul, à voix basse : << L'expérience est une lanterne que l'on a dans le dos et qui n'éclair que le chemin parcouru. >> Cette phrase expliquait bien ce qu’il venait de dire et la demoiselle avait certainement pu l’entendre. Mais à quoi bon en chercher la signification quand les six mots précédent était clair et résumaient le tout? Bref, ce qui était dit avait été prononcé.

Et comme si le début de journée qu’avait passé l’adolescent n’avait pas été suffisamment troublant pour lui, du fait qu’il ne s’était jamais entendu aussi bavard, un autre élément entra en compte. Un contact qui dégouta Neil! La demoiselle s’était agrippée à lui après s’être fait bousculer par un balaise. Ce qui avait fait lever le cœur du garçon n’était pas les mains de la jeune fille sur une partie de ses épaules et de son torse mais bien le fait qu’il ne soit en aucun cas habituer à ce qu’on le touche.

Bien évidement, la demoiselle n’était pas de mauvais goût, au contraire, mais Neil n’avait jamais été familiarisé avec le fait que quelqu’un pose ses mains sur lui. Il s’avait qu’il devrait s’y faire ici, avec tout ses gens et peut-être, étonnamment, avec de futurs amis, mais il n’avait que pris en compte cette idée. Il devait maintenant s’y acclimaté.

Son visage ne démontrait qu’un masque de glace impénétrable, à ce qu’il croyait jusqu’aujourd’hui, mais il n’en pensait pas moins. Ses âmes et pensées se bousculaient encore une fois. Maintenant, il devait trouver comment réagir.

Et il n’en fut que très soulager lorsque la rouquine sortit quelques mots apaisant l’atmosphère. Il esquissa un faux sourire en coin, ce qui était déjà un bon commencement pour lui, et il rétorqua quelques mots également.

- Je suis d’accord!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Ven 6 Mar - 16:46

Yua écouta bien attentivement toutes les réponses du jeune homme. Il disait qu'il n'avait pas le droit ni le désir de lui dire des remorts.

- Pourtant, tu en a le droit car qui c'est comme je m'approprie ce droit bien trop souvent. Le désir vient petit à petit quand on reste trop avec moi, on devient arogant, superficiel et collant, on devient pertubateur,electtrifiant et avec stupefaction, on fini par ne plus se reconnaitre et moi, je m'en lasse et comme à chaque fois, le courage ne vient pas et je me sépare du monde pour ne pas causer deux fois plus de dégâts. L'expérience est dans le passé pour sur mais je pense que la lumiere, au fil des jours, augmente son intensité et qu'elle fini par nous éblouir et c'est éblouissement attire toujours. Le plus fort est le plus demandé mais ... mopn jugement n'est pas vraiment le meilleur à avoir.

Le sportif s'excusa avec un clin d'oeil et un sourire agicheur, Yua ne lui adressa pas un regard, il approcha sa bouche de l'oreille de Yua qui serrait le point le plus fort qu'elle pouvait et se mordait la levre et lui dit de le retrouver quelque part qu'elle ne connaissait pas. Yua le poussa d'un bras jusqu'a qu'il aille violement percuter une femme avec un bébé. Yua regretta tout de suite je geste et resta muette ne pouvant bouger, ne pouvant aider. Le sportif repartit indiférrent ce qui enragea de plus belle Yua qui alla , sans un sourire, ramasser les affaires de la femme qui elle ralait apres elle d'être aussi maladroite et d'avoir presque tué son bébé. Yua hocha la tête pour s'excuser et repartit vers le jeune homme. Elle froncait les sourcils mais regorgait de remorts de n'avoir pas réfléchit aux conséquences de l'énervement, elle aurait mieu fait de laisser passer. Yua se frotta le visge fatiguée et regarda le june homme à côté de lui.

- Si j'avais eu tout les moyens d'une personne en forme, sportive et forte, sans aucun doutes, j'aurais put bien plus m'énerver mais à cause de moi, je ne peux pas vraiment me défendre apart avec les mots.

Yua pesait un 40 kilos tout rond pour ses 17 ans ce qui inquietait bien souvent le médecin qui lui prescrivait des aliments , des médecins autres que lui qui pourait remedier à son envie de ne pas manger et de rester la plus solitaire possible, un psuchologue quoi ce qu'avait formellement refusé Yua qui l'avait écrit deux minutes apres à son frere qui lui avait répondut;

" Si c'est pour la survie de ma soeur, je suis prete à te dire d'aller le voir, de l'écouter et de faire ce qu'il te dit de faire. Si tu sais que tu tient avec aise alors je te dirais de continuer ta vie et de ne pas aller parler de nos problemes de famille aux autres. Celui-ci, alerté par ton manque d nourriture, ton manque de contacts serait obligé de faire appelà d'autres personnes qui te parleraient comme un étranger et qui te chouchouteraient à t'écoeurer."

Cette réponse de la part de son frere l'avait touché, il marquait un point, il ne fallait en aucuns cas risquer d'aller le voir et risquer d'être encore plus mince qu'elle ne l'ai déja, c'est pour ça qu'elle mangait de temps en temps, qu'elle avait tout dit à Sokuu qui suivait son régime alimentaire à la lettre et qui était un peu possissif ce qui énervait profondémment Yua qui ne manquait pas une fois de lui faire de multiples reproches, c'est pour ça que lorsque le jeune homme lui avait dit qu'il n'avait pas le droit de lui faire de reproche, cela l'éttonna de voir qu'il ne s'interressait pas du tout de savoir si elle allait bien ou pas, de l'engeuler pour être aussi désobligante et c'est ce que Yua Cherchait en ne disait jamais rien de ce qu'elle pensait vraiment.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Dim 8 Mar - 13:29

Un pays étranger, une ville inexplorée, une rue déserte, un simple pensionnat, un couloir accueillant, des inconnus, des sons de pas, des rires, différents visages, une panoplie d’émotions, une trentaine de sourires tous uniques et une matinée pas comme les autres… Et le nombre de personne juste dans le hall dépassait celui que Neil avait pu connaitre au le total de ses dix-sept ans.

Maintenant, il écoutait une étrangère répondre à l’une de ses paroles. Il fut quelque peut perturber de voir que les autres ne pensait et ne réagissait pas du tout comme lui.

- Pourtant, même si tu l’utilise, cela ne veut pas dire que tu en as le droit. Bien trop de gens s’approprie des manières de vivre sans penser aux conséquences ou aux raisons. Ils le font, c’est tout!

Un silence, une pause, puis :

- Je crois que personne au monde n’est bien placé pour faire des reproches. Aucuns n’en a le droit. Les humains ne peuvent juger que leur propre petite personne. J’ai comme mentalité et comme devise de prendre les jugements que je pourrais porter aux autres et de les garder pour moi, voir même de les appliquer sur ma personne. Vois-tu, je pense que la critique est une chose absurde. Bien sur, moi-même ne peut m’empêcher d’en penser.

À croire que c’était sa journée. Non! En réalité, personne n’avait jamais donné à Neil le temps et le loisir de le laisser s’exprimer lui aussi. Aucuns ne lui avait jamais fait la discussion. Et s’il pouvait faire comprendre certaine chose à certaine personne en parlant, c’était parfait. Bien évidement, Neil restait silencieux, passif, froid et indifférent pour sur. Rien ne changerait parce qu'il venait de faire plus qu'une phrase. Il faut juste savoir choisir les moments. Ce n'était pas la première fois qu'il parlait ainsi et ça lui arrivait dans certains cas. Et pour effet de surprise, il s’étonna à avoir encore des choses à dire. Espérons tout de même qu’il n’était pas trop pesant ou encore accablant.

- Si tu veux tout savoir, ce qui m’étonnerait en fait, personne n’est influent. S’ils deviennent ainsi à ton contact, c’est simplement que tu leurs à donné une occasion de faire apparaitre quelques uns de leurs mauvais côté puisque toi, tu ne te gêne pas de l’opinion des autres. Et ça, c’est la plus grande preuve de bravoure et de confiance en soi.

Il s’arrêta ensuite, décident qu’il valait mieux pour lui et pour la demoiselle qu’il se taise. Neil devait reconnaitre que quand il était partit, la philosophie entrait en cause et qu’il était difficile de l’arrêter. Lui qui avait tant refoulé de pensée pour lui-même avait de la gaucherie à ne pas toutes les laisser sortir quand une rare opportunité se présentait. Neil qui possède la plus attentive des oreilles se voit très reconnaissant envers quelqu’un qui en fait de même pour lui. Il souffla donc un léger <<Merci...>> et décida de se taire pour de bon.



L’incident terminé, Neil regardait toujours. Ses prunelles sombres voguaient de la femme, au gaillard, à la demoiselle. Il observait, écoutait et analysait quelque peu également. Ensuite vinrent à ses oreilles des paroles de la rouquine. Il en pensa à la suite que ne rien faire était la preuve, non pas de faiblesse mais bien de sang froid. Cette réaction était la meilleure à adoptée et c’était la plus douloureuse qu’il pouvait y avoir pour la victime, soit le sportif.


Remarquant son manque de politesse, l’adolescent se pencha légèrement pour faire complètement face à la demoiselle, lui présenta sa main et ajouta : <<Neil, enchanté.>> Mieux vaut tard que jamais, non? Et puis certainement, le garçon fuyait les contacts. Il était d’ailleurs certain que ses prunelles n’avait pas croisé les vertes de la jeune fille, comme il en avait remarqué la couleur auparavant. Par contre, le point de départ était là. Une légère inclination, sont visage posé à la même hauteur, sa main offerte, Neil Etsuko ne fait jamais les choses à moitié…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyma Nadesa
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 24
Localisation : France ou Japon? Qui sait
Humeur : Top du Top.
Date d'inscription : 07/03/2009

Feuille de personnage
Autre:: Mirukurun-Mikurunrun!!!
L'âge du personnage: 15 ans

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 9 Mar - 2:09

Une nouvelle ville, une nouvelle maison, Nadesa était en train de penser comment ça serait la vie la bas, pendant que son chauffer la déposais devant le pensionnat. A partir de la elle ne pouvait plus parler français, elle devait parler que japonais, même si ça allait être difficile. Mais que ne ferais telle pas pour son père, qui était très malade. Elle voulait lui jouer des ères gai avec son violon, et c'est a ça que lui servait tant aimer la musique. Elle pensa a son père et a la France, la ou elle avait laissé ses amis, puis elle descendu de la limousine et se prépara a entrer dans ce nouveau lycée.Elle aperçu 2 personnes puis s'approcha.
Gomenasai....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxx-lycee-lone-xxx.forumactif.com/index.htm
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 9 Mar - 10:33

Yua regarda bien le garçon quand il parla regardant toujours de temps en temps ou elle allait et était bien d'accord avec lui mais pourtant, certains ne se gênent pas , comme elle par exemple.

- Moi qui a l'habitude de juger dans ma tête, moi qui a l'habitude de penser sans le dire, je dosi dire que je suis d'accord mais je serais incapable de remettre cette façon d'être sur moi.

Yua pensa de même que lui mais ne répondit pas vraiment à la réponse sur les gens qui venaient vers elle car ceci la tumultait, elle n'aimait pas le contact des gens et pourtant, certains s'accrochaient beaucoup trop à ce qu'elle devienne quelqu'un de résonnable, arrêter de boire, commencer à avoir une nourriture sérieuse, arrêter les médicaments et arrêter de penser tout le temps à des choses assez étranges mais souvent, Yua fesait un peu semblant d'écouter et ne suivait jamais ce que l'on lui demandait de faire. Car le bonheur des autres vient au bonheur de soi même? Non, elle ne pense pas, notre propre bonheur vient de notre propre bonheur, ça ne va pas plus loin. Regardez, prenons un exemple assez stupide, un enfant et un autre sont en classe, l'un à côté de l'autre, le professeur rends des controles, celui qui a la meilleure note ne peux qu'afficher un sourire de bonheur même si celui à côté de lui à eu une note catastrophique, pourtant, celui qui a la meilleure note essaye de paraitre moin heureux pour ne pas blesser celui qui a la mauvaise note mais notre nature veux ça, tout le monde est égoïste, et le jugement aussi, qui n'a jamais jugé ses meilleurs amis quand ils font quelquechose d'étrange, de stupide et ou d'énervant? Qui n'a jamais pensé ça mais ne l'a pas dit? Yua arrêta cette longue pensée avec le merci de Neil et il lui tendit sa main lui disant son nom. Yua serra celle-ci quelque peu perplexe.

- Mon frere se nomme Neil, c'est bizarre, il est un peu comme toi sauf qu'il est très malade et qu'il ne se gêne pas lui de porter des jugments blessants envers moi. C'est un peu de sa faute si je suis audieuse. Moi c'est Yua.

Yua fut coupée par une fille qui venait d'arriver. Yua soupira et ne pris pas la peine de lui adresser la parole, juste un signe de tête. Celle-ci, trop joyeuse, trop sympathique, trop attentionnée lui fesait un peu peur car Yua ne cotoit pas vraiment ce genre de personnes et pourtant, c'est souvent celles ci qui viennent à elle. Yua regarda Neil pour voir sa réaction. Elle ne broncha pas, pas un sourire, pas de grands regard, pas de sympathie, apres tout, on ne s'attends à rien.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyma Nadesa
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 24
Localisation : France ou Japon? Qui sait
Humeur : Top du Top.
Date d'inscription : 07/03/2009

Feuille de personnage
Autre:: Mirukurun-Mikurunrun!!!
L'âge du personnage: 15 ans

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 9 Mar - 10:57

Nadesa qui se sentait recluse, hors sujet commença a penser. Que ce quelle avait fait de mal? Peut-être apparaitre comme ça, ou peut être quelle n'était pas la bienvenue? Elle trouva beaucoup de réponses pas très bonne, mais elle dis que c'etait tout. Elle s'excusa et marcha vers un arbre, avec un ère de chien tout seule.
Gomenasai...Je m'en vais...
Elle s'asseya a la sombre de l'arbre et commença a prendre des photos avec son appareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxx-lycee-lone-xxx.forumactif.com/index.htm
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 9 Mar - 11:38

Yua la regarda voulant parler mais elle ne broncha pas juste en ouvrant la bouche et tendant légerement le bras et puis, repris son air sérieu.

- Tu sais, si j'avais voulut te parler gentillement, je l'aurait fait mais tu ne trouvera ni excuses ni invitation avec moi, vois ça avec lui.

Yua en profita pour sortir son portable, elle avait trouver la feinte pour ne pas à avoir à parler et se justifier. Elle s'éloigna un peu et regarda les messages sur internet, rien de très important, des gens qu'elle connaissait pas lui demandait si elle voulait venir en soirée avec eux , Yua ne répondait jamais ou si elle répondait c'était par " j'ai appellé la police, planquez vous, ils viennent avec les bombes à gaz ", Yua aimait beaucoup se moquer des gens mais ne rigolait pas trop quand elle le fesait. Il y avait aussi des spams et enfin, une lettre qui l'interressait. Un pensionnat réputé l'avait contacté pour une invitation à s'inscrire dans leur pensionnat. Yua lit attentivement la lettre et dis tout haut ceci ce qui était très gênant quand elle s'en ai appercut;

- Sciences techniques, nous pouvons même vous obtenir une bourses car nous sachons que vous n'entreteez pas une relation avec votre famille. Tssss, biensur que is, et mon frere c'est quoi alors? La famille se résume qu'a un mari et un pere?

Yua fronca les sourcils et se retourna arrêtant le pas. Elle avait encore pensé tout haut. Elle ne rougit pas mais fut assez emcombrée que certains pouvaient savoir quelles relations elle avait avec sa famille ce qu'elle ne voulait pas. Elle revint vers les deux et se rendit compte qu'elle n'était pas si grande qu'elle ne le pensait.

" Tu sais, Neil, si j'avais été normale, j'aurais sourrie, j'aurais dit des oh, des ah et je serais partie avec la fille pour lui faire visiter l'établissement et j'en aurais fait ma meilleure copine, bien que le concept meilleure amie soit stupide car en général, on ne fait pas de différence entre ses amies , c'est dommage de faire ça, c'est juste qu'il y en a avec qui on reste plus et d'autre avec on reste moin. Mais, revenons au sujet, je ne lui ai même pas adressé un sourire, pas d'excuses ou je sais pas quoi et je sais pas ce qu'aurais fait uen personne normale car en général, je ne m'accroche pas aux gens comme ça, ils sont trop ... collants, énervants, chiants et veulent toujours aller au cinéma, sortir entre copain et aller faire le truc aquatique bien ridiculisant en te disant bien " Tu verras, apres, on en rigolera!", ouais, c'est ça."

- Et en plus, je vais être méchante mais écoute bien et vexe toi, tu as l'air trop gentille et trop sympathique pour que ... je m'interresse à toi car je dois dire que tu me fais un peu peur, tu es toute mignone, toute jolie, toute souriante et ... je vais pas dire que j'aime pas ces gens la car ce serai faux mais ... tu viens trop vite vers les gens et ça m'éxténue. Ne pars pas pour ça car peut être que Neil t'aime bien lui, qui sait, on pense pas tous la même chose.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyma Nadesa
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 24
Localisation : France ou Japon? Qui sait
Humeur : Top du Top.
Date d'inscription : 07/03/2009

Feuille de personnage
Autre:: Mirukurun-Mikurunrun!!!
L'âge du personnage: 15 ans

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 9 Mar - 12:23

Oh. Arigato ^^. Et sumimase si je te fait peur, je voulait pas faire ça. TT.TT
Nadesa va dans un coin et se dit pourquoi elle est comme ça. Et elle revit, elle n'était pas venue ici pour se faire des ennemis en plus il était sur quelle allait se faire intégrer et si non, elle n'abonderas pas, comme pour son père qui essaye de rester toujours en forme.
Mais bon. Je ne suis pas arrivé dans ce pensionnat pour me faire des ennemis. Alors pardonnez moi pour mon imprudence. Je m'appelle Kyma Nadesa, je suis nouvelle et j'ai 15 ans. Yoroshikun.
Nadesa dit toute cette phrase un peu timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxx-lycee-lone-xxx.forumactif.com/index.htm
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 9 Mar - 14:48

Plusieurs phrases philosophiques échangées, des opinions, des aveux, et les deux adolescents n’étaient sûrement pas au bout de leurs surprises. Ils se regardaient, s’écoutaient, approuvaient. Neil se sentait étrangement bien et s’en posa même quelques questions. Malgré son regard hautain lorsqu’il regardait, sa voix froide lorsqu’il parlait, la position neutre de son corps et la distance entre lui et quiconque, le garçon se s’entait apaisé plus que jamais. Peut-être était-ce parce que cette fois, l’attention qu’on lui portait était simplement de l’écoute et non un regard curieux avec quelques bêtes paroles lancer sur le vif? Oui, c’était bien cela.

Pour une fois, l’adolescent de 17 qu’il était avait compris qu’ils n’étaient pas tous de ce genre. Sans aucuns doutes, Neil avait besoin, comme tout le monde, d’attention auditive et de connexion. Il ressentait la nécessité de ne pas tout garder pour lui et même si la personne face à lui n’était pas un ami, il appréciait les liens.

En vérité, Neil Etsuko est toujours très poli et courtois s’il est obligé de parler ou d’agir et sait se montrer aimable lorsqu’il en éprouve le besoin. Et s’est d’ailleurs ce qui se passait avec cette rouquine. Il la trouvait bien. Oui, cette fille lui ressemblait un peu. Tout comme lui, elle évitait les contacts et ne parlait pas pour ne rien dire. C’est d’ailleurs ce fait là qui le rendait plus décontract. C’était pour cette raison qu’il ne se cachait pas derrière sa façade de glace habituelle. Et pour dire toute la vérité, rien que la vérité, juste la vérité, il était incontournable que peu de personnes réussirait à le mettre ainsi en confiance. Il avait le grand sentiment que la demoiselle face à lui comprendrait ce dont il parlait et sa manière de penser. Et oui, Malgré tout cela, tout le froid qui émane de lui, Neil reste un humain et à des sentiments. Lui ne les montres pas facilement, mais ils sont bien présents. Il les évite le plus possible, mais sait se les avouer… Évidemment, les sentiments ne se relisent pas toujours à l’amour, au contraire. Ils peuvent très bien se référer à l’aisance. Oui, tout-à-fait. Aisance était le bon mot! Là, avec elle, il se sentait enfin plus humain.

Le garçon comprenait aussi que s’il laissait leur chance au autres, il pourrait en trouvé plus d’un ou d’une avec qui il pourrait éventuellement se lier d’amitié. Mais attention, Neil est et restera toujours froid, distant et indifférent. Malheureusement, l’adolescent ne pourrait pas effacer totalement son masque, mais il était possible qu’avec certain, il réussisse à être aimable ou encore amicale, avec du temps néanmoins.

- Tout ça est parfaitement normal et tout le monde est dans le même bateau que toi. Pardonne-moi l’expression. Alors ne soit pas si dur envers toi…

Le temps avançait sans que personne ne s’en rende compte. C’est en fait ce que Neil pensait. Il y avait eu toutes ses paroles échangées qui pour lui était très inhabituel, et même plusieurs contacts. Lorsque le deuxième vint, offert par l’initiative du garçon, la demoiselle la demoiselle répondit au contact et répondit à son tour. *Neil hein? Eh bah c’est qu’il a un beau prénom lui. Yua… intéressant!*

- Crois-moi, ce défaut n’est pas constant. Pour certain tu peux l’être mais pas pour d’autre. Chacun apprécie un certain genre de personnes bien spécifique. En fait, pour moi tu ne l’est pas. Je suis bien content que tu ne te vexe pas de mon tempérament hautain et que même, tu le sois un peu également. Ça me facilite même les choses…


Et un autre. Un rire! Sa merveilleuse voix grave se fit entendre en un petit gloussement. Et celui-ci fut court et lorsqu’il repartit, il laisse sur le visage du garçon un regard vide ainsi qu’un air insensible. Mais pourquoi soudainement? Simplement parce qu’une autre rouquine fit son entrer. Et par entrer, on parlait bien du fait qu’elle soit venue à leur rencontre. Il ne fit pas attention à aucunes de ses paroles, à aucuns de ses gestes. Il ne regardait aucune des deux adolescentes. Ce ne fut que lorsque Yua l’intégra dans la situation en prononçant son prénom qu’il fit attention au deux autres. Il fallait maintenant qu’il ouvre à nouveau la bouche…

- Écoute, ne le prend pas personnel surtout mais je crois que tu n’es pas bien tombé. Je n’aime pas les gens, spécialement s’il parle pour ne rien dire et sans invitation. Et ne pense pas que tu ne seras pas apprécié. Je suis sur que bien des gens deviendront tes amis. Simplement, tu es tombé sur les mauvaises personnes…

Il se retourna ensuite vers l’autre rouquine et lui lança un regard de reproche mais quelque peu amusé. On pouvait lire par celui-ci un truc du genre : << Ah mais, merci Yua. Très sympathique…>> Et puis, incroyable. Un autre sourire. Mais un sourire d’amusement en coin. C’était bel et bien sa journée!

Toute marque d’émotion disparu ensuite de son visage pour laisser place à une expression neutre. Habituel quoi! Et puis, quelques pensées : << Je pensais pourtant qu’elle m’avait saisit. J’aurais parié qu’elle avait compris mon détachement et mon dédain des autres. Il faut croire que non. Je me suis trompé enfaite…>> Pourquoi ces réflexions? Tout simplement à cause de la dernière phrase que Yua avait prononcé.

Mais quoi qu’il en soit, l'intuition est nécessaire, comme le vent, elle lève la brume…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Mar 10 Mar - 15:06

Yua remarqua que Neil s'était vexée ce qui produisit deux effets en Yua? En premier lieu ,de l'insouciance d'être vraiment nulle et enfin, de la colere car elle n'avait rien fait d'autre que de se ressembler et si ça lui convient pas, il n'est pas comme elle le pensait. Yua avait évité en tout poinbt de devoir se confronter à la dure réalité de dire à la fille pourquoi elle ne la regardait pas dans les yeux, pourquoi elle ne sourriait pas et pourquoi elle ne lui répondait presque pas. Yua , si elle aurait fait ça, aurait été le pire cauchemard de tous et elle essaye tant bien que mal de contenir cet effet en elle qui vise à lui faire que des énnemis et des gens qui jasent autour d'elle , qui critiquent et qui font des messes basses pour mettre en garde les petits copains, une derniere qu'il l'a vraiment blessée au point de tomber au sol et d'alerter certaines personnes étaient une fille qui disaiçt à son copain " attention, celle la, elle sait pas se contenir, elle passe de copain en copain alors t'en approche pas, je veux pas te perdre". Yua en entendant ça avait retenu son envie de pleurer en entendant mais derversa une ruée de rage dans sa chambre , les larmes roulant sur ses joues. Biensur, le lendemain des faits, personne ne remarqua qu'elle avait les yeux rouges, qu'elle avait le visage pâle et les yeux tristes. Ce jour ou ça c'est produit, c'était hier. Malheureusement. Le pire c'est qu'apres ,elle deveniat encore plus sueptible de laisser partir des choses qu'elle ne dirait pas en temps normal et de perdre son sang froid. Yua inspira un bon coup et préféra ne regarder personne pour ne pas à avoir à ouvrir la bouche pour dire stupidités et injuries. Elle sortit juste quelques mots hésitants, comme une petite fille timide le dirait.

- Les mauvaises personnes, c'est ça. Comme tu tomberait sur d'autres personne que tu ne veux pas voir mais qui eux ne se gênent pas pour te dire des choses qu'en temps normal, tu n'a pas vraiment envie d'entendre. Mais, je me perd dans mes affaires, milles fois désolé.

" Ma facilité à lui parler au début et ma facilité à ne pas avoir dégerpit malgré le contact que j'ai avec les gens est partit? Je ne pense pas avoir fait une bonne phrase, avoir bien formulé ce que je pensait et avoir emeler les pinseaux dans ma façon maladroite d'être et cela me porte préjudice et pensées car on a beau se dire que ce n'est qu'un passage, une erreur reste une erreur et on ne l'oublie pas tout de suite, au contraire, on ne fait qu'intensifier ce que la personne à dit et cela devient petit à petit une cause de ne plus être"

- Je! .. Je ...non rien.

Yua sortit encore une fois sa bouteille d'au de son sac, pris deux cachet et se les enfila dans la gorge . La douleur était passé mais c'était une sorte de drogue qui calmait. Yua se frotta la visage apres ça, comme ferait une personne fatiguée et malade et puis petit à petit sombrit. Dans la douleur, dans la démense des pensées et dans une frayeurs ancore plus pure que la mort. C'était les médicaments de trop, trop de rejets, trop de douleur à supporter. Yua ne put que d'emmetre une drimace et de mettre sa main sur son épaule quand la douleur se fit ressentir mais evita tout de même d'en faire un plat et revint à un visage à peu pres normal sauf qu'elle transpirait de douleur et vait envie d'aller dans son lit crier de tout ses forces pour faire passer la douleur et d'aller chez son médecin pour qu'il arrête tout ça. Yua respirait maintenant par de grandes bouffées d'air rejetant l'air tremblante.

- Je répete que si je perd mon équilibre d'ici 30 secondes, c'est normal, c'est des effets secondaires prévisibles.

Yua perdit soudainement tout équilibre et manqua de toucher la tête au sol en se ratrapant à Neil, encore une fois, cette fois, pas question de rougir, il était question de rester debout le plus longtemps possible jusqu'a que ça passe. Pas question de faire sa chochotte, pas question de jouer sa riche qui veux aller chez le médecin toutes les 30 minutes, Yua garda son calme le plus serein et essaya d'avoir toujours le même visage indifférent. Elle poussa même un soupir forcé qui était sencé réconforter les inspirtis inquiets bien qu'ils , enfin du moin, c'est ce qu'elle espere, ne s'inquietait pas et restait la sans rien dire juste à penser qu'elle en fait trop. Ce serai beaucoup mieu comme ça? Yua n'était pas très grande, mais très mince ce qui jouait pas favorablement en sa valeur quand elle prenait des médicaments car elle a le poid d'une gamine de 13 ans.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Sam 14 Mar - 15:53

Tous comme les émotions, les paroles et les gestes, les secondes et les minutes s’enchainaient avec une lenteur impardonnable. Plus le temps passait, plus Neil avait l’impression d’être différent. Lui qui avait presque toujours été froid, hautain, distant, indifférent, rempli d’orgueil, de sagesse, de politesse et de bon sens, celui-là même ne se reconnaissait plus. Suffisait-il juste qu’il vienne dans un pensionnat bondé de gens tous différent les uns que les autres pour changer ainsi? Peut-être qu’en fait, Neil était toujours Neil. Peut-être avait-il toujours été comme ça, c’est-à-dire protecteur, se souciant des autres, aimable, amical? Ou peut-être bien que puisqu’il n’avait jamais vécu de cette manière, soit entouré de personne, confronté aux émotions positives et avec l’obligation de dire de gentilles choses, il ne pouvait pas savoir qu’il restait en lui du bon, des sentiments... Pourquoi être méchant avec des gens qui ne le sont pas avec toi? Oui, l’adolescent qu’il est n’avait jamais connu autre que désobligeance.

Et puis aujourd’hui, on lui offrait la bonté sur un plateau d’argent. Alors à l’ instant où il se retourna vers la rouquine, Neil s’aperçut de son trouble. Elle avait l’air dans ses songes mais paraissait contrariée, perdue, voir même mal-à-l’aise.

Il la regarda ensuite parler à l’autre demoiselle. Neil n’écoutait pas vraiment et rêvassait quelque peu. Le temps commençait à se faire long et il n’avait toujours pas trouvé sa chambre, ou même les clés. Il sortit rapidement du monde parallèle qu’était ses pensées et observa attentivement l’adolescente face à lui. Pourquoi prenait-elle ces débilités? Neil se mit à se dire qu’il n’avait pas à se mêler de la vie de Yua et puis d’ailleurs, peut-être ces cachets étaient-ils nécessaire pour elle?

Il ne fit même pas attention aux paroles que la rouquine prononça juste avant de perdre l’équilibre et de s’accrocher à lui. Maintenant c’était trop. Il avait bien trop vu de proche prendre des stupidités pareilles. Personne ne s’était jamais occupé d’eux et Neil étant trop petit n’avait rien pu faire. Sa mère en prenait trop et n’avait plus l’esprit tranquille. Ô comme elle avait gâché sa vie et aussi celle de son fils avec toutes ses pilules. Alors là, pas question qu’une personne de son âge, une simple adolescente, une jeune fille avec qui il s’entendait pour ainsi dire bien, prenne ses trucs absurdes.

Il passa donc l’un de ses bras derrière la taille de Yua et l’autre lui servit à prendre sa main. Il la tenait fermement et se mit à avancer plutôt rapidement. S’en était assez maintenant. Il fallait lui faire comprendre. Neil avait une merveilleuse écoute et un don pour la parole. Alors pourquoi ne pas aider l’aider, même si elle ne voulait pas…

- Écoute, je t’amène ailleurs. Yua ses trucs gâche une vie et bien d’autre. Tu te rendras compte trop tard de leurs effets et de leurs conséquences. Moi, je les connais et je vais tout faire pour que sa te rentre dans la tête.

Une inspiration puis :

- Je ne suis surement pas le seul à avoir essayé mais crois moi, j’arriverai à mes fins. Primo, tu me donne ces conneries. Deuxio tu fais un effort et tu m’indique ta chambre. Tercio, tu tiens bon et tu t’appuies, j'ai pas envie que tu tombes.

Neil était décidé et rien ne se mettrait en travers de sa route. Personne ne pourrait le faire changer d’avis. Pas même la rouquine. Qu’elle le veuille ou non! Il continua donc à marcher, sachant que les chambres devaient se trouver à l’étage. Et d’ici là, il s’aurait où elle sont…

[Pas eu le temps de faire mieux, vraiment désoler.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Sam 14 Mar - 16:23

[ Mais c'est bien!!! ^^ ]

" Crois-tu que par mes nombreuses chutte, rages et insultes, je suis vraiment une sale petite fille pourrie gâtée car moi, je crois que oui, je crois que je fais trop la "fragile", si j'étais une personne normale, j'aurais déja refusé et j'aurais fait semblant que ça aille bien mais malgré tout mes efforts, j'y arrive pas, revele moi tes secrets pour que l'on croit que tu n'es pas malade! Oui, je sais ce que tu vas me dire, alimentation réguliere mais équilibrée, je t'y verrai bien à ma place, une fois qu'on en prend l'habitude, ça devient une drogue ou un ecoeurement car voir de la nourriture graisseuse sur une table de restauraut me donne envie d'aller vomir, avant, j'adorais ça, qu'on aille ensemble se groinfrer en se racontant notre vie qu'on perdait et puis, je suis partie et puis, je me suis fait insulté, on m'a dit que si je voulais être reconnue, il fallait que je perde du poid et c'est pas avec mes spagettis graisseux que j'y arriverais et puis, je me suis vexée et puis, j'ai plus mangé."

Yua se reveilla quand Neil lui parla, il la tenait , presque porter et Yua secoua la tête mais pas trop fort, sinon, apres, ça fait mal et elle y voit plus rien, des troubles de la vision.

- Tu n'es effectivement pas le seul car malgré un charme fou, le beau Nick a essayé et je ne m'arrête jamais tant que j'en ai besoin. Malgré ses fouges violentes et enervantes, Sokuu a essayé puis à laissé tomber et c'est lui qui me fourni tout ce dont j'ai besoin, malgré sa gentillesse et son amour, Yuki a essayé mais je me lasse des amoureux et j'ai continué et ...

Yua tituba et loupa un pied et manqua de tomber mais se retint à Neil. Elle papillona des yeux un peu pour retrouver l'esprit sain et repris sa phrase.

- et je raconte ma vie. Je peux continuer car j'ai l'habitude de raconter ma vie quand je prend des médicaments, c'est pour ça que je le fait dans ma chambre, au moin, personne ne sait ma vie. Mais, tu serais l'exeption de celui qui sait reelement ce que je pense. On dit que je dis pas mes vrais pensées et on a raison, si je disais tout ce que j'ai à dire, ça ferais depuis longtemps qu'on m'aurait cassé la geule, que je serais dans une tombe en bois me décomposant sans qu'une seule personne vienne pour arroser mes fleurs préférées, même si je suis alergiques à certaines fleurs. Voila les quatres choses auquelles je pense le plus , écoute bien, apres je vais regretter ce que je vais dire, de un, je veux me trouver un autre copain mais je suis trop bizarre pour qu'on me prenne au sérieu, deux, on me prendra pour une peste quand on saura que je me cherche un nouveau copain alors que j'en ai déja un, trois, je cherche le moyen de tuer mon mari, mon pere et tout le clan des cons riches de ma famille et quatre, comment faire pour que personne ne voit que je suis à l'agonie.

Yua sourrie mais le sourrire d'une personne pas vraiment consiente de ce qu'elle fait, comme si elle était sous l'emprise de l'alcool et puis, en deux minutes, elle revint à elle même et inspira un grand coup avant de regretter ce qu'elle avait dit. Yua baissa les yeux mais elle avancait maladroitement, perdant equilibre et les paupieres lourdes de douleur à l'épaule. Yua arrêta Neil dans sa course et baissa son T-shirt au niveau de l'épaule droite et y découvrit une tache rouge écarlate. Yua la frotta mais cela ne lui fesait qu'encore plus mal. Elle pris son sac et regarda ce qu'elle avait pris " Anti depresseur ". Yua leva les yeux au ciel, elle s'était trompée de flacon, c'est pour ça que c'était tant douloureux. les pillules pour la douleur à l'épaule étaient tout au fond mais l'heure d'en prendre était finie car il y a des heures précises. Yua se rapelle alors d'une question de Neil mais était toujours gênée de ce qu'elle avait dit.

- Euh ... Je sais pas trop où elle est ... ma chambre . ET! et ... je suis désolé. Tout ceux qui .. qui s'occupent de moi sont ... beaucoup trop gentils et ... et ils disent que je fais reveler de côté sensible mais ... mais c'est pas vrai, je fais reveler le côté de la pitié car... car on pense faire bien mais... mais ils ressentent que de la pitié et ... et tu dois aussi avoir pitié de moi, Ô personne qui ... qui... qui est completement stupde et qui a besoin d'aide pour ... pour survivre et ensuite, ça se fini comme d'habitude, j'ai des réactions pas vraiment censées, la derniere fois, je ... je suis tombée amoureuse de mon sauveur, avant, j'ai ... j'ai découvert mon meilleur ami bien qu'il soit...insuportable. Je suis désolé de n'être d'une source d'ennuis.

Les genoux de Yua tremblait sous l'appéhension d'une réaction pas vraiment attendue. Elle n'appreciait gere qu'on la compatisse mais détestait encore plus qu'on l'oblige a faire ce qu'elle ne voulait pas faire. Sokuu avait abandonné la partie, ce qui l'arrangait mais elle était quand même étonnée de voir à quel point, elle se sentait mal en étant ... en voulant être le centre d'attention.

" J'ai déja pensé à Maman qui me disait, soit forte ma fille, un jour, tu auras ta chance et tu sera la plus heureuse des femmes, tu auras un mari, des enfants, tu ne seras peu être pas riche mais tu auras une meilleure vie que maintenant et tu seras la chose à laquelle je serais la plus fiere au monde, je dois la dégouter, elle doit penser que je ne tient pas ma promesse de faire les choses merveilleuses qu'elle n'a jamais eu. Pauvre femme, elle est morte sans savoir que je n'étais qu'une Miako qui ne pensait qu'a sont propre interet."

[ j'ai eu de l'inspiration ^^ ]

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Lun 16 Mar - 17:37

L’adolescent avait pu comprendre le malaise de Yua face à sa réaction. Lui, si glacial et austère, qui n’aime pas les contacts, avait agi comme un intéressé. Enfaite, Neil lui expliquerait tout un peu plus tard, lorsqu’elle se serait reposée et qu’elle aurait récupéré la forme ainsi qu’un peu de force.

- Ne t’inquiète pas, tu n’es pas faible parce que tu te montre ainsi, fragile. Là est d’abord la preuve que tu as un minimum de confiance en moi et que tu peux très bien être raisonnable.

Un moment d’hésitation suivit et le garçon continua.

- Écoute, je sais qu’en se moment, tu n’es pas au meilleur de ta forme et que ce n’est pas le bon moment pour te parler. Mais si tu veux bien, on discutera un peu plus tard de tout ça. J’ai connu beaucoup de choses de ce genre et bien pire, alors si tu en as envie, je t’écouterai et t’expliquerai certaines choses. Seulement pour l’instant, tu dois te reposer…

Maintenant, Neil tenait l’adolescente contre lui et l’emmenait à l’étage. Décidé, il cheminait, avec la demoiselle entre ses bras, vers un but encore inconnu. Pour toute vérité, le garçon avait cru apercevoir des escaliers au loin et s’y rendait d’un pas rapide mais aisé.

Le jeune homme l’écouta ensuite attentivement et acquiesça même de la tête à certains instants. Un léger sourire adorable étira ses lèvres à l’entente des paroles précises de Yua. Il l’écouta jusqu’à la fin et se permit par la suite quelques mots.

- Je suis souvent une exception, j’ai l’habitude. Et puis je pense que tu devrais te faire un plaisir de dire haut et fort ce que tu pense, bien que certaine choses soient parfois meilleures à gardé pour soi-même. Et bien sur, je ne suis pas du tout un exemple. Mais ils n’auraient pas le droit ni la raison de te taper.

Neil prit une inspiration, chercha ses mots et poursuivit sur la même lancée.

- Personne tu dis? Je ne te crois pas. Et Nick, Sokuu et ce Yuki? Ils doivent beaucoup tenir à toi. Profite dont de ta vie avec eux au lieu de la gâcher. Tout le monde mérite sa chance et son bonheur mais il faut travailler pour ça.

Un rire, puis :

- Tu vois comment tu me fais parler? Peut importe. Écoute Yua, cesse de ne pas te prendre au sérieux. Premièrement, ce Yuki n’est pas stupide, alors il ne sortirait pas avec toi si tu n’en valais pas la peine. Et puis deuxièmement, tu as le droit de changer d’avis. Cesse d’avoir une mauvaise opinion des autres. Ils ne réagiraient surement pas comme tu le dis. Et puis ça ne changerait rien. Vit ta vie avec ceux qui t’aime et que tu aimes aussi et laisse les autres pourrir dans leurs coins. Tu n’as pas besoin de plus pour être heureuse. Pour finir, pour qu’ils ne voient pas que tu l’es, cesse de l’être. C’est simple…

Neil se passa alors la main qui tenait celle de Yua dans ses cheveux noirs et baissa discrètement la tête.

- Je suis désolé. Je ne parle pour ainsi dire jamais, par contre quand je commence, c’est difficile de m’arrêter. Ce que je veux seulement que tu saches, c’est que même si on ne se connait pas vraiment et qu’il y a beaucoup de gens qui t’aime autour de toi pour t’aider, je suis là si tu as besoin d’aide ou de quoi que ce soit. Ahmm, enfaite, je t’expliquerai le pourquoi du comment plus tard.

Le temps passa et l’adolescent de dix-sept ans s’apprêtait à monter les marches face à eux. Il s’arrêta soudainement, se retournant face à la rouquine. Il la laissa terminer et se lança à nouveau.

- Tu me fais encore parler. (Soupir). Bon alors, autant tout dire. Yua, je ne te prends aucunement en pitié. J’aide les gens qui comptent pour moi et je suis très protecteur malgré les apparences. J’ai beau être très indifférent et froid, ça, je ne peux m’en empêcher. Tout le monde à besoin d’aide et de compagnie. Et puis tu n’es pas une source d’ennuis. Ce sera bon pour tout les deux. J’apprendrai à me confier et à parler, et toi, tu apprendras ce pourquoi il faut vraiment que tu cesses ses stupidités de drogues.

Et puis Neil entreprit de gravir les escaliers. Il commença tout doucement, tenant Yua à côté de lui, mais il vit bien qu’elle avait de la difficulté. D’ailleurs, c’était très compréhensif. Ce qu’elle avait prit avait beaucoup de seconds effets. Le garçon la souleva alors de terre et la monta rapidement dans ses bras.

Une fois arrivé en haut, il la déposa et reprit sa marche. Neil jeta quelques coup d’œil à la fille pour s’assurer qu’elle allait ‘’bien’’, puis il s’arrêta à nouveau, mais cette fois-ci devant un panneau indiquant les chambres et leurs locataires.

[Il faut croire que j'ai trouvé le temps pour, finalement. Alors voilà, maintenant si tu réponds avant vendredi je ne pense pas en faire autant. La mienne ira à vendredi au plus tôt. Voilà, jespère que la réponse ta plu.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Mar 17 Mar - 10:43

Yua pris son courrage à deux mains et écouta de sa plus attentive oreille ce qu'avait à lui dire Neil. Elle titubait en marchant pas vraiment droit et fesait une grimace à chaque fois qu'elle se cognait le bout de ses bottes sur le sol. Ah oui, je vous ai pas vraiment dit comment est habillée Yua aujourd'hui. Mmmh. A la mode parisienne. C'est à dire? Jupe noire avec des bas noir fesant resortir la finesse de ses jambes. Haut Marron foncé mais caché par une veste en laine grise qui lui dessent jusqu'aux cuisses.

- Je ne suis pas faible mentalement car si tu savais tout ce que j'ai vécut, tu t'en mordrait les doigts mais physiquement, je pense être apt à recevoir toute correction ce qui m'éffraie un peu quand je vois Liiyo s'énerver souvent sur moi et je vois venir l'ématome qui brûle ma peau mais ... je raconte n'importe quoi et sache que je n'ai confiance en personne, ce sont des faiblesses dues à la fatigue. Je ne fais confiance qu'a mon frere car lui seul m'a apporté le soutient dont j'ai vraiment besoin. Il s'en fou ce qui panique ma réfléxion et me fait changer d'avi et souvent, j'ai remarqué qu'il s'en foutait tellement que quand je lui disait que je mangeais régulierement depuis une semaine , il ne répondait pas à ça dans sa lettre. Tu peux me dire tout ce que tu veux, tout rentre et jamais rien ne sort même pas en cas d'extreme nécéssitée.

Yua papillona des yeux ce qui la gêna car elle détestait voir les filles cruches faire ça . Elle mit sa main sur ses yeux pour essayer de calmer ses nerfs qui tournaient à la crise. Le portable de Yua sonna ce qui lui vallut un petit bon de stupeur. Elle mit environ une seconde avant de s'en rendre compte et sortit l'appareil. Un message.

- Tu peux lire si tu veux, je pense pas que ce soit très interressant, ça doit être mon m... m... mari! ou mon pere. Silteplait, dis à personne que je suis engagée car pour moi, ce n'en ai pas le cas, si tu savais tout ce qu'il m'a fait mentalement et surtout ... physiquement...

Yua regarda. Effectivement, c'était lui.

" Faut qu'on se parle. T'as oublié que j'ai une part de responsabilité sur toit. Tu n'as que 17 ans. "

Yua fronca les sourcils et d'un rede coup sur l'appareil elle réussit à écrire. " Va au diable et que les démons t'arrachent la tête avec autant de douleur que vous m'avez fait famille de merde!"
Yua referma violement et froidement le clapet de l'appareil et le rangea. Elle bouillonait d'envie de crier et de dénoncer mais ce qui la retenait était son frere qui était impliqué dans l'histoiredu samedi 21 Décembre qui avait été la pire journée de sa vie.

COME BACK

- Allez! Laisse moi entrer, il fait froid!

- Tant que dis pas que tu me désire.

Ces mots m'ont percuté si bien que je me suis enfouie dans la neige pleurant toutes mes larmes. Mon frere assi non loin de la, dans la maison me regarde d'un air affolé, mon pere le retient d'aller tuer Josh. Qu'il aille au diable ou qu'il meurt! Je ... Je ... Je ne peut pas! je préfére encore mourrir de froid!
Je me déplace donc vers la route, nationnale. Des voitures passent et des visages me regardent. Le crayon à coulé sur mes joues et de grandes cernes se forment autour de mes yeux. Je ne tarde pas à m'éfondrer sur le bitume et pourtant, aucune personne ne s'arrête pour m'aider. Je sens des mains froides me soulever et me dire d'un tont froid " tu aurais mieu fait de le dire".
C'est lui, il me fait tellement peur que mes cauchemards sont réels. Il m'éffraie et me torture car aucune personne n'a le droit de me faire ça et pourtant, il se l'approprie, ce droit. Je réussit quand même à me débattre comme une folle en criant à l'aide et une voiture s'arrête. un homme sort et me prend dans ses bras. Je ne le connais même pas mais je l'aime déja. Il insulte de tout les noms Josh et m'emmene à l'hopital en prenant bien soin de me demander si je le connais et je réponds que oui, c'est mon mari.

COME NOW

- Tu n'es pas obligé de m'aider tu sais car tu ne gagnera pas car si tu déserne les moindres choses que j'ai vus ou vécues, tu verras que prendre des médicaments et ne pas me nourrir est déja un confort par rapport au fait d'être enfermée le soir dehors en chantage de choses que je n'ai jamais désiré faire. Il y a beaucoup de gens qui m'apportent de l'attention mais souvent, c'est égoïste mais je les emmerde de se mêler de ma vie privée, d'essayer de remuer la couteau dans la plaie et de me faire encore plus mal que je ne l'ai déja. Et tu as raison, on a le droit de changer d'avi, je change souvent d'avi, c'est mauvais mais on ne danse jamais sur le même pied, n'est ce pas?

Yua sentit que Neil la portait. Elle ne devait pas être un gros poid pour lui mais ça la gênait quand même, comme toute personne normale. Souvent, elle sortit des phrases comme " T'es pas obligé, tu sais " ou " M'aider n'est pas indispensable dans ta vie ".
Quand ils furent au haut, Yua se dépatouilla des bras de Neil en se mordant la levre. Elle regarda essayant de trouver sa chambre, elle n'y dormait pas souvent mais reconnut le placard secret. Elle pris le poignet de Neil et le fit entrer dans une grande piece sombre et alluma la lumiere. Des tonnes et des tonnes de vêtements.

- Mon armoire géante.

Puis enfin, la porte secrete de sa chambre qui passait par la salle de bain. C'est un system très pratique que d'avoir ça. une fois dans sa chambre, Yua s'écroula sur son lit en arriere sur le dos et on entendit un bruit sec? Yua se releva d'un bon en criant . Elle s'était pris le côté du lit en plein dans le bas du dos. Elle alla se rouler en boule sur son lit pour essayer d'oulbier la douleur et essaya tant bien que mal de regarder l'heure mais n'y arrivait pas. La douleur enfin passée, elle se mit en califourchont sur son lit fait à la perfection.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."


Dernière édition par Yua Miako le Ven 20 Mar - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Mar 17 Mar - 14:58

Il cheminait sans cesse, tant bien que mal. Neil ne regardait pas où il allait, se disant et espérant que par un heureux miracle il arriverait au bon endroit par hasard. Et puis de toute façon, l’adolescent de 17, arrivé aujourd’hui, ne connaissait pas du tout cette école. Alors à quoi bon regarder?

Il jetait de petits coups d’œil furtifs et rapides à la demoiselle, s’assurant que tout était ok. Mais autrement, le garçon réfléchissait. D’ailleurs, ces pensées firent étirer un sourire en coin discret de ses lèvres. Il se disait que la situation avait de quoi être particulière. Il débarquait ici, quelques temps plus tôt, un incident se produisit, le laissant indifférent comme toujours et il aidait ensuite une jeune fille qui lui avait lancé un regard de reproche auparavant, et puis dieu sait très bien qu’aucunement ça ne lui ressemblait. Lui, le nouveau, aidait une pensionnaire. Il l’aidait… Oui, oui! Étonnant n’est-ce pas? C’est exactement ce qu’il se disait. Et avec cette situation échangée, celle où en temps normal, c’est lui qui aurait demandé de l’aide, savouant finalement vaincu par la grandeur de l'école, Neil se sentait… étrange. Jamais cette sensation ne lui était arrivée. Mais qu’elle était-elle? Simplement une impression d’importance. Le fait que quelqu’un ait besoin de lui, dépose une ‘’certaine’’ confiance en lui…

Bref, Neil ne se retint plus. Toute son existence, il s’était lui-même forcé à ne jamais sourire. Il voulait se forger une protection, comme une carapace, un bouclier, grâce auquel il ne souffrirait plus jamais. Mais cette fois, il se laissa aller. Pensant que personne ne le regardait ou ne portait attention à lui, il dévoila la blancheur de ses dents. Il se sentait bien! Dans un endroit rempli de gens pouvant le comprendre, ayant vécu beaucoup de choses tout comme lui, de personne pouvant avoir besoin de son être… Seigneur qu’il était soulagé. Lui qui pensait perdre sa vie à se cacher, à ne jamais dévoiler son vrai lui… Et là, en à peine quelques heures, il était apaisé. Il n’osait même pas imaginer ce que serait la suite et comment il deviendrait.

Et puis il s’éveilla. Il sortit de ses réflexions des plus sédatives et écouta la réponse de Yua.

- Mais je n’ai jamais dit que tu étais faible…

Alors au même moment, celui où il allait tourner l’allée, le téléphone portable de la fille sonna. Elle l'ouvrit et l’invita à lire, mais Neil, ne voulant pas s’immiscer dans des choses n’étant pas siennes, préféra attendre pour reprendre la marche. Quelques minutes passèrent et il vit finalement la demoiselle refermer son cellulaire. D’ailleurs, peut-être un peu trop violemment. Suite à ça, des flots de paroles, tout droit sortit de la bouche de l’adolescente se firent entrendre.

- Évidemment que je ne suis pas obligé! Mais tu apprendras vite que je ne fais jamais rien sans une bonne raison. Peut-être ne me prends tu pas au sérieux? Tu as l’air de penser que je vais abandonner, que je vais simplement te dire d’arrêter, où même te forcer à le faire, mais tu te trompe alors si tu pense ainsi. Et tu apprendras aussi que certains médicament soigne, d’autres tues. Mais tu as raison. Ce n’est en aucun cas facile d’accorder sa confiance au autres et de les laissés pénétrer dans notre vie. C’est quelques choses de grands que de laissé quelqu’un contrôler un part de notre vie. Moi par exemple, j’aimerais bien t’aider à te remettre sur pied. Comme ça tu danseras sur les deux. (Rire)Mais évidemment, je sais bien que ce sera long et ardu puisque tu es toi aussi déterminé quand tu désire quelque chose ou que tu en refuse une autre. Mais tu verras. J’ai un côté sympa malgré les apparences. Je finirai bien par trouver un compromis avec toi…



Vint une suite d’événement dans lesquels Yua reconnue sa chambre, empoigna Neil pour le faire entrer et où elle lui présenta même son armoire et sa salle de bain. Arrivé dans la chambre, l’adolescent regarda Yua s’étendre et se faire mal. Il ne dit alors rien, ne voulant pas en faire trop et il déposa son sac, qui était resté tout ce temps sur son épaule.

- Trois heures, quarante sept.

Passa encore un petit moment, de silence cette fois, puis Neil rompit l’atmosphère, pesante pour lui.

- Je vais devoir tenter de trouver ma chambre, m’installer et parcourir le pensionnat pour apprendre à le connaitre un peu.

Il se pencha au dessus de son sacs, en tira une étui noire de laquelle il sortit un flacon. Il le tendit à la jeune fille et ajouta :

- Prends ça. Ça va t’aider à te remettre de ta douleur et en forme. Rien de toxique. Que des minéraux naturels! C'est miraculeux tu verras...

Sur ce, il se retourna vers la porte, saisit la poigné, la tourna et ouvrit du même fait la porte. Il sortit, laissant une embrassure pour passer sa tête, ce qu'il fit d'ailleurs.

- Si tu veux venir, libre à toi. Tu peux aussi te reposer. Si tu ne viens pas, je repasserai tout à l’heure pour voir si tout va bien. Sans vouloir t’importuner bien sûr…


Mystérieuse au grand jour, la nature ne se laisse point dévoiler, et il n’est ni levier ni machine qui puisse la contraindre à faire voir à ton esprit ce qu’elle a résolu de lui cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Sam 28 Mar - 3:46

Yua se releva d'un bon avant de baisser la tête. Mmh. Porfitez en , ça ressemble à des excuses auquelles elle pense.

- Désolé. C'est vrai que c'est toi qui est nouveau. J'avais completement oublié. Euh...

Yua détourna ses yeux vert de la porte pout se focaliser sur un biblo de son colocataire histoire de ne pas trop s'emporter quand elle parlerait.

- Mmh. Si tu veux, pour m'excuser, je peux venir avec toi. Enfin, je vais pas venir m'incruster aussi, en général, j'aurais dit non et je ne l'aurait pas regretté, sans excuses, sans rien mais je veux bien t'accompagner car je te suit redevable.

" --", tu me fais pitié même si je sais pas encore que sera ta réaction même si je m'en doute un tout eptit peu. Si tu te moque de moi et en disant à ta femme que je deviens gentille et trop acro, laisse tomber la réponse et trouve autre chose? Je pourrais tout à coup devenir très méchante avec toi et c'est moi qui ai encore le pouvoir des Miako. Non, je rigole, moque toi, je dis en toute honneteté que je ne te ferais jamais du mal. T'es trop important. Bon, je ne vais ajouter le "je t'aime", car j'ai pas vraiment l'habitude de le dire. T'as oublié? Tu me frappais avant pour que je ne dise pas ça. A cause de tes copains et ta réputation de garçon des bois. ^^", c'est plûtot à moi que ça foutait la honte à l'époque. Quoi qu'il en soit, j'ai le droit, d'être gentille, d'être la petite fille d'avant qui n'a jamais put dire vraiment ce qu'elle voulait dire. La petite fille que tu méprise car on lui fesait toujours du mal. Bon, on me fera plus du mal car je pense avoir de quoi riposter. Sokuu peut tuer des gens facielement ( si si ! ), sa soeur obéi à ses ordres ( sadique mais ça marche! ) et j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup d'argent. Si ça t'interesse quel est le nouveau sentiment qui fait irruption chez moi et qui me fait rougir, c'est de la culpabilité de ne pas avoir été comme ça avant."

Yua déposa le téléphone sur son lit pour ne pas recevoir encore des messages. Elle détestait cet appreil mais Sokuu avait jugé utile, ainsi que Jack, de l'acheter pour eviter qu'en cas d'accident ( ce qui arrive souvent ), elle ne puisse pas appeller à l'aide. Mais en général, quand on perd connaissance, on ne peut pas vraiment appeller à l'aide. Bref, elle le déposa. Elle sortit aussi les boites de médicaments d'aujourd'hui et alla les poser dans l'armoire à pharmacie, bonheur de tout les drogés et revint dans la piece . Elle s'ébourifa un peu les cheveux car elle détait, malheuresement, ses cheveux ondulés légerement et préférait qu'il y ai une tedance décoifé ce qui lui allait assez bien ( de toute façon, quand on est mince, tout nous va bien, tssssss) et en découvrit un cheveux qui tomba blanc. Horrifiée Yua recula d'un pas.

- U... Un... Un cheveux blanc? C'est une blague j'espere! Je n'ai que 17 ans cuir chevelu.

Yua écrasa le cheveux qui tomba en miette. Oui, c'est assez étrange. Ses cheveux sont très ecs et cassant mais revenons au fait. Apres cette petite crise chevelue, elle revinbt à l'historie d'accompagner Neil ou pas. Elle leva la tête en inspirant un bon coup et le regarda droit dans les yeux.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Sam 28 Mar - 18:07

Neil était différent. Il ne s’était jamais montré ainsi. Bien sur, il était normal qu’il soit protecteur, têtu et sûr de lui, mais jamais il ne s’était dévoilé cette partie de lui-même voulant aider les autres. En réalité, ce qui poussait le plus Neil à agir ainsi était le fait d’avoir connu la souffrance de Yua lui aussi et de penser être capable de pouvoir faire quelque chose pour elle. Il aurait voulu lui prouver qu’il existe une autre façon de s’en sortir qu’avec les drogues qu’elle prenait, mais la demoiselle n’avait pas l’air de vouloir et puis le garçon ne s’avait pas trop par où commencer.

S’était toujours pareil, Neil parlait beaucoup, à différent moment, mais Yua ne répondait pas à tout ce qu’il disait. Comme si elle n’entendait qu’une partie de ses mots. Peut-être ne voulait-elle pas entendre tout ce qu’il avait à dire de peur de lui avouer raison…

Quoi qu’il en soit, après un certain temps, certains échanges de paroles, certains gestes et certains déplacements, Neil se tenait maintenant derrière la porte de chambre de l’adolescente et son visage lui était découvert par l’embrasure.

- Ne t’excuse pas. Et je ne veux pas que tu viennes comme c’est simplement pour te racheter. Tu ne m’es pas redevable, donc puisque tu préfères restée ici, reste! Si seulement tu veux me faire plaisir ou t’apaiser en ayant fait quelque chose pour moi en retour, prends ce que je t’ai donné pendant trois jours, sans toucher à tes drogues, et tu me diras par la suite comment tu te sens.

Il la regarda par la suite ranger ses ‘’médicaments’’ dans ses placards. Les yeux de Neil devinrent rempli de tristesse se rapportant à son passé.

FLASH BACK.

- Maman, est-ce que je peux en avoir aussi?
- Non, ce sont des choses pour les grands seulement.
- Mais je suis grand moi!
- Écoute moi bien, je t’ai dis non, alors…
- D’accord, d’accord. J’ai compris!
- Bien! Maintenant va jouer ailleurs.
- Mais c’est toujours la même chose. Tu deviens toujours méchante quand tu prends cette bouteille.
- Neil, j’ai dis va jouer plus loin.
- Mais je veux que tu arrêtes de prendre ça, tu me fais peur.
- NEIL, LAISSE-MOI TRANQUILLE BORDEL!
- Je vais jouer chez Ethan. Je reviens demain…
- Fait dont ça!!

FIN DU FLASH BACK.

Il dévisagea par la suite la rouquine qui continuait à placer ses stupidités. Il avait ouvert la porte et se tenait à côté de l’adolescente. Il la regarda de bas en haut, secoua la tête puis il perdit son sang-froid.

- MAIS ÇA DÉTRUIT UNE VIE MERDE!

Neil respira un bon coup, s’éloigna un peu et chemina vers le lit de Yua. Là, il s’y assis, croisa les doigts sur son front puis il ajouta :

- Je suis désoler. Je n’aurais pas du m’emporter… Fait donc ce que tu veux! Je vois que de toute façon, tu t’en fou de moi et de ce que je peux bien te dire.

Il se leva, se dirigea vers la porte, attrapa la poigner et la serra fort tout en rouvrant la porte.

- Mais sois sûre d’une chose, tu n’en a pas fini avec moi…

Et puis il sortit. Ses pas résonnèrent encore un petit moment dans le couloir, jusqu’à ce qu’ils disparaissent pour de bon. Neil ne se rendait pas dans sa chambre, il se promenait simplement, voulant reprendre ses esprits sans que son passé lui revienne en tête. De plus, il avait laissé son sac dans la chambre de la demoiselle. Donc pour l’instant, il ne faisait que cheminer dans sa nouvelle demeure, sans savoir où il allait, et sans avoir aucune idée de ce qu’il ferait ensuite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Dim 29 Mar - 2:17

YUa fut surprise par cette réaction. Il a vraiment du mal à comprendre les personnes comme Yua. Je pense que même Sokuu aurait compris qu'elle ne voulait pas dire en vrai qu'elle voulait venir avec lui. YUa fronca les sourcils et releva la tête .Yua fini par sursauter quand il s'emporta à crier. On ne lui avait jamais crié dessus pour ça, pour autre chose oui, masi ceux qui avaient essayés pour les médicaments. Yua s'énerva de plus belle mais sans vraiment dire ce qu'elle pensait vraiment histoire de ne pas en dire trop. Elle l'écouta s'excuser et dire qu'elle s'en foutait de lui. Elle aurait bien dit non mais avait trop peur de s'emporter elle aussi. Elle finit par dire d'un tont fâché :

- C'est ça, de toute façon , quoi qu'on en dise, quoi qu'on en fasse, on est compris que par les siens.

Celui xi prononca sa derniere phrase qui frappa en plein dans le ventre de Yua qui était à la fois triste et énervée. Pour éviter de pleurer, elle se contenta de se dire qu'elle était énervée et qu'elle pouvait tout détruire d'un simple claquement de doigts.
Il partit.
Yua resta figée, droite devant la porte qui était resté un peu ouverte, elle sentit le vent de dehors rentrer dans sa chambre et provoquer des frissons dans les jambes de Yua. Yua se mit à toussoter et tousser et puis fini par vraiment s'égorger de douleur. Celle -ci alla dans sa salle de bain, la crise passa mais les larmes roulaient sur les joues de Yua qui avait été profondemment blessée. Elle s'assi dans sa douche et alluma l'eau. Doucement, pas trop fort. Elle resta la figée, les courbes de son corp se déssinaient car l'eau entrait en fusion avec le tissu. Bientôt, elle se rendit compte que Neil avait oulbié son sac, elle sortit frigorifiée de l'eau glaciale de la douche et trempé pour aller voir de plus pres. Elle ne s'étendit pas sur le lit car ça allait être source de problemes pour dormir mais par terre respirant bien fort. La porte s'ouvrit, un visiteur qui en profitait. Elle se releva d'un bon le dévisageant. Il regardait ses vêtements qui dessinaient vraiment les courbes de son corp. Il sourrit débilement.

- Oh mon dieu.

Elle se releva en vitesse pour enfiler un peignoird et retourna dans sa chambre.

- T... Tu... Degage!

- On t'as jamais dit de fermer ta porte.

Celui- ci avancait maintenant ce qui flanchait une peur monstre à Yua qui ne pouait en aucun cas se défendre. Trop faible. Il avancait avec un sourire narquois ce qui n'arrangait pas les choses et puis finelement il s'avanca trop pres et toucha le visage de Yua ce qui lui provoca une crise de panique.

- O...O...Ok, tu me lache... ca va pas le faire la!Lache moi bordel!

Celui-ci avanca son visage ce qui paniquait encore plus YUa. Elle respirait fort et lentement et puis finelement, juste avant le passage final tomba au sol. Evanouie. Le garçon appeuré s'en alla en courrant. Il partit loin, ses pats quiterrent la salle en ne fermant pas la porte pour que quelqu'un vienne justement aller voir ce qui se passe. Il est pas con en fait, mais juste très malade mental.

" Tu peux pas savoir comme j'ai eu peur! J'ai eu peur d'être seule en fait et je n'ai pas eu tort, je suis seule. J'aimerais bien que ce soit comme dans les films, qu'une personne vienne à mon secour à la derniere minute pour que ma peur soit finie mais la, que dalle, c'est moi qui me suit proprement decourrue, quoi que, je suis un peu dans la merde."

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Dim 29 Mar - 15:02

Complètement dépossédé de son sang-froid, Neil tentait vainement de le retrouver avant d’aller récupérer son sac. Lui qui jamais ne s’énervait pour rien ni contre personne, il se trouvait maintenant dans une impasse. Il n’avait qu’une vague idée du pourquoi cela lui était arrivé. Ce que l’adolescent pensait était véritablement simple. Il avait du naturellement s’inquiété pour Yua, et de la voir avec toutes ces débilités l’avait ébranlé. Il aurait tellement voulu lui avouer pourquoi est-ce qu’il tenait tant à ce qu’elle ne fasse pas cette bêtise. Pour lui, c’était la plus capital des choses que de soutenir ou d’aider une personne dans cette situation. Le garçon qu’il ait possédait comme plus importante valeur de protéger les personnes lui étant moindrement chères. Même les inconnus parfois. Il se devait de défendre quiconque en avait besoin. C’était inné chez lui…

À présent, Neil se remémorait encore et encore la dernière phrase de la rouquine. Celle-là même qu’elle avait dite juste à l’instant où il avait franchit la porte. <<C'est ça, de toute façon, quoi qu'on en dise, quoi qu'on en fasse, on est compris que par les siens. >> Le garçon ne comprenait pas. Pourquoi lui avait elle dit cela? Qu’est-ce qu’elle lui reprochait? Il voulait mettre plusieurs choses au clair avec elle et de toute façon, il fallait inévitablement qu’il récupère ses biens.

Il entreprit donc un pas aisé et nonchalant vers la chambre qu’il avait quitté quelques temps auparavant. Longeant le couloir, l’adolescent entendit au départ des murmures, puis plus il se reprochait, plus les voix étaient fortes. Il reconnue celle de la jeune fille et comprit alors qu’elle devait être avec quelqu’un. Pas question de s’immiscé. Neil allait revenir plus tard...

Ce n’est que lorsqu’il entendit les trois derniers mots prononcés par Yua qu’il saisit que la personne en sa compagnie étaient un visiteur non-désiré. Il pressa alors le pas dans l’espoir de ne pas arrivé trop tard, mais lorsqu’il vu un garçon sortir de la chambre, il se stoppa dans sa lancée. L’apercevant courir, il y eu un déclic dans sa tête. Il attrapa l’autre par le bras et demanda d’une voix claire et assuré :

- Qu’est-ce que tu lui as fais?

Ne l’entendant pas répondre après un léger l’abs de temps, Neil empoigna son vis-à-vis par le collet et le plaqua contre le mur. Les saletés dans son genre, il n’en avait que faire. De plus, ce n’était pas le genre de gars violent. Rarement il le devenait, mais ce devait être pour de bonnes raisons. Sauf que cette fois-ci, l’autre n’avait pas de chance. Neil était sur les nerfs, dans l’incompréhension et d’humeur narquoise.

-Ça t’a amusé non?

Il esquissa un petit sourire en coin et poursuivit.

-Tu sais? Ça tombe bien! J’ai moi aussi l’envie de m’amuser…

Et ce n’était pas la volonté qui lui manquait. Ses yeux sombres en étaient d’ailleurs emplis en entier. Cependant, ce n’était pas le bon moment. Et puisque Neil écoutait toujours sa raison plus que son cœur, il lâcha prise et le laissa tomber au sol. Il s’en rapprocha encore plus, s’accroupie et lui cracha :

-Finalement, je pense que c’est ton jour de chance. J’ai mieux à faire!

Et il s’éloigna en direction de son premier but. Il longea le couloir et avant de tourner le coin, il regarda derrière lui et lança un regard plein de reproche à l’autre adolescent qui venait à peine de se relever.

-Tu devrais faire attention la prochaine fois qu’on se reverra…

Malheureusement non! Neil n’avait aucunement l’intension de lui régler son compte. Il espérait juste lui avoir fait assez peur pour qu’il ne s’approche plus de Yua, de lui, où même des autres…

Il poussa la porte de la chambre appartenant à la rouquine et balaya la place des ses prunelles noires ébène. Lorsqu’il aperçu l’adolescente au sol, il s’empressa de se rendre à ses côtés, de prendre son pouls et de la soulever de terre. Il prit le soin de la déposer dans son lit et de la recouvrir des ses draps. Par la suite, il se rendit dans la salle d’eau et y prépara une serviette chaude qu’il alla déposer sur le front de la demoiselle. Il fit ensuite tout le nécessaire pour ne pas que sa santé s’aggrave et lorsqu’il jugea que tout était bon, il se retira dans l’un des coins de la pièce et s’y assis, tête contre le mur, attendant son réveils. Pas question de la laissé seule, qui s’ait quels ennuis elle pourrait encore avoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Dim 5 Avr - 4:40

Yua fronca les sourcils.
" Tu sais quoi? Ma chambre, c'est une sorte de sanctuaire des psychopates, j'ai une clé pour la porte, ma double porte et ma salle de bain au cas ou. C'est très stupide je sais mais j'attire les psychopates ( j'en sui surement une, mon arme préféré, c'est le couteau de cuisine, je rigole ), à croire qu'ils m'adorent! Je sais pas ce que j'ai fait à ce pauvre garçon, je ne lui ai jamais parlé, je ne l'avais jamais vut avant et lui non plus, je pense mais.... c'est un malade. Tout simplement,. A croire que je vais me gêner pour me venger tient! Sort les billets de banques papa! je vais acheter un pistolet pour lui tirer dans le poumon, il va mourrir lentement et dans d'atroces soufrances! "

Elle inspia et se reelva d'un coup.

- J'ai eu peur, non?

Elle releva, comme si elle ne s'était jamais cassé la figure par terre, n'avait jamais eu ça. Elle pense surement que c'était encore un cauchemard. Encore? Non, le seul cauchemard qu'elle a fait depuis qu'elle est la. Elle ne fait pas de rêve non plus. Non, le truc, c'eswt qu'elle ne se rappelle jamais de rien. C'est tout con.
Elle se dirigea vers la salle de bain, marchant comme une fille qui a trop but, ne voayant rien d'autre sauf la porte blanche ivoire de la salle de bain. Elle se dirige vers le lavabo. Prend, un chouchou, s'accorche les cheveux, ouvre le robinet , prend de l'eau entre ses mains et en met pleins sont visage pour le rafraichir.
Ensuite cette phase terminée, elle soupira, retournant dans sa chambre, elle s'allonge avec un bouquin sur son lit. " code pénal". En fait, elle ne prete pas attention à ce qu'elle lit au début mais s'en rend vite compte car il n'y a ni suspens, ni amour, ni malfaiteur, au contraire, il n'y a que des lois!
Elle soupira et regarda la fenetre. Elle eu presque une crise cardiaque voyant Neil dans sa chambre. Elle inspira très fort par la bouche ne pouvant plus parler.

- Qu.... Qu.... Qu'est ce que tu fais la toi !!!!?

Très bon acceuil mais elle ne l'avait pas vut avant ce qui releve de l'exploit car il était juste devant elle quand elkle s'est reveillé mais, on aurait dit une droguée.
Elle toussa, presque recrachant ses poumons juste avant de se calmer et de respirer ( vous savez, quand vous toussez trop, à la fin, vous avez une drole de sensation, une envie de vomir, ouais, c'est quand en fait, vous enelvez trop de choses de votre gorge et qu'a la fin, on est obligé de puiser dans l'estomac )

- T'es trop flipant! Je croyais que t'étais parti? Pourquoi t'es la? Pourquoi la porte de ma chambre est ouverte? Pourquoi j'ai l'impression que mon cauchemard n'en était pas vraiment un? T'aurais pas dut venir si c'était pas un cauchemard, j'ai pas l'habitude, je vais pas te dire que j'ai l'habitude car en général, je m'assure toujours que ma porte est bien fermée mais, j'attire les psychopates, ils m'adorent. Combien de fois en une journée, je vois des yeux trop bizarres me regarder dans le rue. Quand je vais en vacances, c'est encore pire car dans les autres pays, ya encore plus de psychopates trop bizarres. Bref, je raconte un peu n'importe quoi la. Donc, en fait, si tu veux pas qu'on te retrouve agonisant de terribles souffrances, ou baillonés dans une cave. Les souffrances, on me l'a jamais fait, mais la cave si ^^ ... C'est pas marant. Et ben, si tu veux pas ça, revient pas sur tes pas quand tu m'a vexé! En génral, je m'énerve très vite et je peux vite aussi devenir dépressive. Enfin, voila quoi, me vexer ne me rend pas dépressive, ce serai des gamineries. Mais bordel! J'en ai mare de parler!

Elle souffla serrant le plus fort le code penal qu'elle finit par casser? La couverture tomba au sol. Yua fit la grimace.

- Je viens d'enffreindre la loi. Désolé code penal, je vais te recoller. Tu diras rien au juge hein? Car l'endroit ou il y a le plus de psychopates, c'est bien la prison, crois moi.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Dim 5 Avr - 12:13

Une rivière d’un magnifique bleu turquoise parcourait le paysage, le séparant en deux. D’un côté, son vrai lui. Sa bonté, son sourire rayonnant, ses yeux sombres remplis de tendresse… Et de l’autre, son être présentement. Sa froideur, son indifférence, son air hautain, cet écart avec les autres… Il revoyait dans sa tête tout ces moments de bonheur pur qu’il avait passé avec l’être qui comptait le plus à ses yeux : Sa mère! Lorsque l’homme se faisant appeler son père partaient durant des semaines entières pour il ne savait qu’elles raisons, lui et sa jeune mère partaient seulement tout les deux, dans cette clairière illuminée par leur amour et leur bien être. Ils y restaient allongés toute la journée, attendant patiemment ensemble qu’elle passe. Neil dans les fins bras de sa mère, allongés à ses côtés, son oreille sur son cœur pur. Sa mère était quelqu’un qui aimait à l’infini. Tout l’amour qu’elle éprouvait pour son fils était inimaginable. Sans l’homme de la maison, juste tout les deux seuls, leur mal disparaissait. Il passait envions six à sept semaine comme celle-là par année. Ils ne vivaient que pour ces moments. Ils ne supportaient la vie que pour cet amour.

Mais un jour elle fut détruite. Le père de Neil s’était rendu compte de leur complicité et avait décidé d’y mettre un terme. Il ne voulait pas qu’ils s’aiment ainsi. Il voulait pouvoir les garder pour lui seul et en faire ce qu’il voulait. La décision prise, il la mit à exécution. Il lâcha son travail, obligeant par le même fait son fils à en trouver un pour ramener de l’argent. Comme cela, plus de petits moments inoubliables qui les faisaient tout surmonter avec l’aide des souvenirs de ces instants. Neil travaillait dur toute la journée et ne voyait presque plus sa mère. Son mari frappait lorsqu’elle osait parler de leurs fils et elle ne le reconnaissait plus. Autrefois, il était neutre. Aucun sourire, aucun amour, aucun contact. Quand on dit qu’on ne peut pas choisir celui dont on tombe amoureuse… elle, elle comprenait pourquoi ont disait cela. Mais elle n’y pouvait rien. Et puis, elle était si reconnaissante à cet homme de lui avoir donné un fils aussi merveilleux qu’elle encaissait tout les coups qu’il lui portait. Mais depuis qu’elle ne le voyait plus, qu’il travaillait, elle avait perdu toute raison d’exister. Et c’est là qu’elle se mit à consommer, oubliant qu’elle n’avait plus Neil dans ses bras, et revivant à elle-même leurs souvenirs passés.

Leurs vies à tout les deux, le fils et la mère, était devenu irréelle. Du travail, des drogues, de la méchanceté, plus d’amour… Et c’est là qu’il changea…

Neil se réveilla en un sursaut. Il s’était assoupit! Il versa une unique larme, une larme qui chuta le long de sa joue gauche jusqu’à son cœur. Il l’essuya rapidement, voyant que la rouquine se réveillait. Il l’écouta parler, la regarda se rendre dans la salle de bain, lire un livre, tout ça sans le voir. Et lorsqu’elle l’aperçu, elle déballa des tonnes de mots. Neil n’avait pas tout suivit mais comprenait l’essentiel. Elle n’avait donc pas remarqué que lorsqu’elle s’était réveillée, elle était dans son lit et non par terre, là où elle s’était évanouie? Elle n’avait pas porté attention à la serviette chaude sur son front, au douleur de son corps qui n’était pas présente puisque Neil s’était occupé de ses plaies et qu’il lui avait fait avaler le façon qu’il avait voulu qu’elle prenne auparavant? Il fallait croire que non.

L’adolescent l’écouta lui sortir toute sorte de chose puis lorsqu’elle eut fini, il se leva simplement, contourna le lit et empoigna son sac. Il porta ce dernier à son épaule et se figea. Il aurait bien voulu lui expliquer tout ce qu’il avait pu faire, le pourquoi il était resté et que puisqu'il n'avait rien pu faire pour sa mère, il voulait maintenant ce ratrapper, mais s’y résigna. Neil n’était pas de ce genre et préférait laisser courir, qu’ite à ce qu’elle ne sache jamais ce qu’il avait fait et qu’elle n’apprenne pas tout l’effort qu’il avait fourni afin de devenir meilleur.

Il la regarda une dernière fois, lui adressa un petit sourire et sortit…

[Petit désoler!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Arrivée de Touya (ouvert à tous)
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pensionnat Haru :: Rez-de-chaussée. :: Le Hall-
Sauter vers: