Forum RPG
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Test  

Partagez | 
 

 Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yua Miako
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 25
Localisation : j'ai jamais eu les pieds sur terre, j'aimerais bien être un oiseau, je suis mal dans ma peau
Humeur : détendue
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Autre:: It is in love with love and dignity, the only time this has happened,you're the one I'm with you. Understand me
L'âge du personnage: 17

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Mar 7 Avr - 9:53

Yua resta un moment bouche ouverte attendant une réponse, ne regardant que Neil marcher sans un bruit, prendre son sac. Elle referma sa bouche pour déglutir avant de froncer les sourcils. Elle ne dit rien. Elle se convaincu presque à une moment de lui parler mais sa mauvais concience reprennait le dessus et lui ordonnait de se taire et de le laisser partir pour qu'elle soit enfin seule et qu'elle finisse ce qu'elle avait commencé, seule.
Elle pris le deuxieme bouquin qui avait sur sa tablee. "Les suites logiques" d'un mathématitien anglais pas vraiment reconnu du XIX° siecle qui avait été professeur dans l'université de Cambridge. Yua aimait cette université et comptait bien, avec une intention très égoïste, utiliser l'argent de sa compentation pour payer ses études la bas. Quitter le Japon pour l'Europe. Un rêve. Toute son enfance, elle a été envoyée chez sa famille dans différents pays. Au débuts, ça ne se limitait qu'à la Corée du Sud où habitait sa tante et puis, petit à petit, elle connut son oncle, professeur en économie à l'université de la sorbonne, en France, qui l'acceuillait presque tout les été pour lui apprendre le gout des université européennes. Toute sa vie elle a été dans le trin trin cotidient japonais, une vie dévouée au travail et au sérieu, àa la rigeur mais pour une fois, elle se voyait européenne, vivant de ses études, être libre, faire plus la fête, avoir des amis de toute sortes. C'est ça que l'on appelle la liberté de vivre.
Le sourrire de Neil reveilla sa follie d'entent qui n'était pas apparue depuis que son frere lui annoncait qu'il allait y passer. Elle était devenue completement irresponsable et presque folle. Le Japon éxercait sur elle une sorte de clotrophobie. Coincée sur une île sans problemes, avec des gens merveilleux, des familles soudées , s'en ai presque térrifiant. Pas de meurtres, pas de violation à la loie, pas de retart le matin au travail ,encore moins en cours, les université recopient le systeme Américain. On pourrait croire que c'est bénéfique mais le customise avec les idées japonaise. Yua étouffait la dedans et l'idée que dans quelques temps, elle perdrait l'être qui est le plus cher pour elle sur cette île était beaucoup trop forte pour qu'elle puisse garder son calme et son assurance.
Cette folie revint. Sous la forme de tristesse agravée de rage. Elle ne pleure pas. Non, énervement plus tristesse ne donne rien sauf une fille completement cinglée. Yua inspira un bon coup pour faire repartir cette folie d'ou elle veinait. Quel que soit l'endroit. Le cerveau, le coeur, l'estomac ou encore les poumons, mais si c'était les poumons, ce serait assez grave, non?
Elle voulut parler mais il était déja partie. Elle se changea en vitesse. En pyjama. Inconsiemment, elle enfila un haut qui n'allait pas du tout avec le bas. Haut = T-Shirt de son ancien petit ami avec un super héro dessus, quel qu'il soit, on s'en fiche apres tout et le bas = pantacourt qui arrive à la limite de son nom, c'est à dire, aux genoux.
Ses pieds ne fesaient presque pas de bruits sur le sol dur de la chambre quand elle ouvrit la porte. Elle le vit au loin. Elle attendit quelques secondes au cas ou il l'aurait vut mais non. Des gens passerent et regarderent la tenue de Yua. Certains eurent l'esprit mal placé grâce à ce foutut T-shirt qu'elle avait gardé et d'autre furent offusqué par la façon dont les os de ses genoux resortaient. Elle détestait montrer ses genoux.
Elle pris son courrage à deux main et se mit à courrir dans le couloir au parquet de bois? Combien de fois elle manqua de se prendre un clou qui ressortait dans le pied et enfin arriva pres de Neil, elle se mit devant lui, marchant à l'envers reprenant son souffle . Pendant environ une minute ,elle continua de marcher en reculon comme ça, sans parler, juste en respirant bien pour reprendre son souflle et puis enfin elle pris une grand bouffée d'air et dit d'une voix neutre qui fesait presque dispéraitre les autres voix autour d'elle.

- Merci.

C'est à ce moment la qu'elle revint au monde normal. Elle réentendit le bruit ahurissant des couloirs, les gens rigoler , la pousser ce qui la fit sursauter au début et la fit tomber au sol se prenant le pied dans un clou qui ressortait mais heuresement, ce n'est qu'une égratinure, on a évité le pire. Elle se releva s'inclinant devant Neil comme le ferait un japonais et remonta les yeux et enfin, comme le ferait souvent Yua à quelqu'un qu'elle remercie, elle l'embrassa sur la joue, se retira, lui fit un clin do'eil et repartit dans l'autre sens en marchant pas très fierement à cause de sa tenue.

_________________

Tierno Bokar a dit: "La parole est un fruit dont l'écorce s'appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Etsuko
Elève
avatar

Masculin
Nombre de messages : 550
Age : 26
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Autre:: J'αi αppris α son contαct que l’αmour est incompαrαblement meilleure que lα hαine, qu’elle ne sαurαit être trop grαnde et qu’elle nous perfectionne d’αutαnt.
L'âge du personnage: 17 αns

MessageSujet: Re: Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]   Ven 10 Avr - 13:07

Le couloir lui paraissait interminable. Plus il avançait et plus il en avait l’impression. Son sac accroché sur l’une de ses épaules, Neil avait l’esprit vide de tout sentiment, de toutes pensées, de tout souvenir. Son visage paraissait sans faille à ceux qui osaient poser leur regard sur lui et sa démarche était détendue comme jamais. Il avait fait ce qu’il avait à faire et maintenant, sa fierté et sa confiance personnelle étaient inébranlables. Cet adolescent de dix-sept ans avait toujours eu pour unique détermination de réparé sa seule erreur. Il ne vivait que pour empêcher que sa situation ne se reproduise dans la vie de quelqu’un d’autre. Le beau ténébreux savait mieux que quiconque à quel point la surmontée pouvait être dur et il se faisait un devoir d’alléger les fardeaux des autres, sur ce point de vue.

Neil avait toujours été et resterait à jamais un garçon voulant protéger les autres. Il se fait très protecteur et outre son infranchissable muraille de glace face aux sentiments et aux contacts de la chaleur humaine, il aime inconditionnellement prendre soin des autres. Il adore sentir que l’ont peut avoir besoin de lui, sans pour autant croire qu’il est quelqu’un de bon. Car non, il ne l’est pas à sa propre pensée...

Son cas est très…compliqué. Il est froid, distant, indifférent, hautain et jamais il ne cessera de l’être. Par contre, le degré de sa froideur peut varier selon les gens et les liens qu’il peut avoir avec eux. Avec certains, il est flegmatique et austère, et avec d’autre, il peut très bien devenir aimable et amical. Bien sur, ces cas son rares puisque contrairement aux autres, l’amitié n'a pas le même point d’honneur pour lui. Il a une tout autre définition de ce mot, qui se résume très facilement en deux mots : Confiance aveugle. Jusqu’ici, une seule personne à pu avoir l’honneur de la sienne. Mais à présent, sa foi n’est accordée qu’à lui-même. Neil peut vivre seul et cette vie qu'il mène lui plait…

Mais même en ne vivant qu’avec lui-même, il donnait sa vie pour les autres. Yua par exemple… Il voulait l’aider et c’est ce qu’il ferait au bout du compte. Et sans se l’admettre, car il serait impossible qu’il s’avoue une telle chose, il s’était quelque peu attaché à cette demoiselle. Le pourquoi était particulièrement simple d’ailleurs. C’était la première, depuis son triste passé, à qui il accordait son soutien, son écoute et sa patience.



Les regards pesaient lourd et se faisaient nombreux. Tous lui portaient attention. Ce devait seulement être dû au fait qu’il était nouveau ou qu’il sortait du commun côté apparence. Neil était entièrement vêtu de noir. Cette couleur lui allait bien et puisqu’il aimait prendre soin de son apparence, il l’utilisait souvent. L’adolescent prenait beaucoup de son temps à s’arranger. Qu’avait-il d’autre de mieux à faire? Ses cheveux ébènes étaient toujours soyeux et souples. Ils retombaient sur ses tempes de façon à le rendre encore plus mystérieux qu’il ne le paraissait déjà. La couleur préféré de Neil était sans aucun doute le noir, cependant, cela ne faisait pas de lui un gothique ou un rockeur. Il avait simplement l’air sombre… Les couleurs, ils en aimaient quelques unes. Le turquoise et le rouge étaient ses plus fréquentes. D’ailleurs, ses bracelets du jour étaient près de l’une de ces couleurs, azur…

Juste au moment où un sujet de débat pour lui seul se construisit dans son subconscient, la rouquine réapparut comme par magie devant ses yeux. Neil battit des paupières quelques fois et fronça les sourcils, ne comprenant pas la situation. Il ne s’arrêta pas de marcher et continuait de la fixer.

<<Merci>>. Ce fut ce qu’il entendit alors…

Il se figea et arrêta tout mouvement. Jamais il ne s’était fait dire une telle chose. Jamais! Même sa mère pour qui il avait tout donné ne lui avait jamais fait l’honneur de ce mot qui venait de lui faire un bien éminent.

Et avant qu’il n’ait pu dire où faire quoi que ce soit, Yua se retrouva au sol. Il n’eut même pas le temps de l’aider qu’elle s’était déjà relevée seule. Il la vit s’incliner et c’est quelques secondes après qu’une abondante pluie naquit à l’intérieur de lui. Elle avait posé ses lèvres sur sa joue… Cette simple action des plus communes pour les autres fut l’une des plus fatales pour le jeune homme. Depuis le dernier moment qu’il avait passé à la clairière jusqu’à aujourd’hui, jamais personne n’avait posé ses mains où ses lèvres sur lui. Sa mère avait été la seule de toute son existence et c’est cet acte qui fit revenir tout son passé en lui. Les larmes ne cessaient de couler le long de parois intérieures de son corps. Son visage lui ne démontrait rien. Lorsqu’il reprit contact avec la réalité et que l’inondation se fit plus abondante, il reprit calmement sa marche et reporta son regard sur un point inexistant…

<<Mais l’amitié demande un peu plus de mystère et c’est assurément en souiller le nom que de vouloir le mettre à toute occasion.>>

[Post terminé!]

[Si tu veux une suite Yua, tu n'as qu'à me prévenir. Si c’est le cas, je te laisse choisir l’endroit et le contexte.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une arrivée discrete... [Ouvert à tous!]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Arrivée de Touya (ouvert à tous)
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pensionnat Haru :: Rez-de-chaussée. :: Le Hall-
Sauter vers: