Forum RPG
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Test  

Partagez | 
 

 L'arrivé d'une fille plutôt dangereuse --> libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Ondine Williams
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2009

Feuille de personnage
Autre:: Si tu tiens à la vie reste pas avec moi
L'âge du personnage: 15 ans

MessageSujet: L'arrivé d'une fille plutôt dangereuse --> libre   Jeu 12 Mar - 9:50

Je suis enfin arrivé devant ce pensionnat dont on parle tant. Je vais pouvoir refaire ma vie et surtout continuer mes recherche. Il est hors de question que je laisse tomber, je suis déterminé à atteindre mon but. Je suis aujourd'hui vêtu d'une robe blanche aux bordure noir, très féminine, même trop. Elle est décolleté ce qui n'est pas un probleme en vue de ma petite poitrine. Mais cette robe n'est pas dans le meilleur de ses états. C'est une robe très ouverte qui laisse voir certain de mes tatoo, le sigle rond dans mon dos et celui qui recouvre une partie de mon bras. Elle est très déchirée vers la bas et parsemé de quelques goute de sang. Ca va vraiment pas le faire pour mon entrée dans cet établissement. Mes cheveux eux ont beaucoup poussé et on presque retrouvé leurs couleur natrurel, je les ai attacher en deux couette avec des élastique pour ne pas qu'il me gene, mais deux meche qui tombe inlassablement devant mes yeux sans que je puisse rien faire. Ils sont noir parsemé de meches rose fushia. Si je ne change pas mon physique c'est pour que mon père, quand je l'aurais retrouvé, regarde la vrai apparence de sa fille dans les yeux avant de mourir. Je n'ai bien sûr pas oublié mes deux katana noir, je les emmenes partout avec moi. Il sont accrochés autour de ma taille avec une bande de tissu noir. Sur le dos, je ne porte qu'un simple sac à dos, le stricte minimum m'est sufisant pour survivre. J'ai beaucoup d'argent que j'ai volé à mes dernieres victimes. Que des bourges qui ont la belle vie, ils me dégoute. Bon je me décide donc à entrée dans ce pensionnat, une main sur mes Katana, au cas ou. Je ne ressent aucun dangé pour le moment. C'est un pensionnat tout à fait modeste et apparement bien fréquenté. Il y à un peu de monde, même si je n'aime pas je suis obligé de faire avec. Je m'avance dans le hall quand je sens un présence derriere moi, un main s'approche comme pour se poser sur mon épaule. Avant que ce geste bien trop amicale ne soit effectuer je sort mon Katana droit de son fourot, exécute un demi-tour et arreta mon arme au niveau du coup sans l'enfoncer. Je regarda la personne dans les yeux, elle semblait êtresurprise et apparement elle ne me voulait pas de mal, je lui conseilla donc d'une voix forte:


-Si tu tiens à ta misérable vie, ne m'approche pas dans le dos . . . Ne m'approcha pas tout court. Comprit?


[i] Je regardais la personne dans les yeux, lançant des éteincelle du regard. Mais cette personne avait vraiment l'air innofensif. Je baissa un peut ma garde mais enfonça un peu plus mon Katana dans son coup et serra ma main dessus et lui ordonna d'une voix plus calme:

-Présente toi! Et je baisserais mon Katana!De toute façon même si tu mourrais je ne pense pas que se serais une grande perte, tu as l'air tellement insignifiant. Je ne suis pas le genre de personne que tu devrais fréquenter. Je veux juste savoir ton nom, ensuite part. C'est pour ton bien!


Dernière édition par Ondine Williams le Jeu 12 Mar - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine Williams
Elève
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2009

Feuille de personnage
Autre:: Si tu tiens à la vie reste pas avec moi
L'âge du personnage: 15 ans

MessageSujet: Re: L'arrivé d'une fille plutôt dangereuse --> libre   Jeu 12 Mar - 9:52

Ondine Williams a écrit:
Je suis enfin arrivé devant ce pensionnat dont on parle tant. Je vais pouvoir refaire ma vie et surtout continuer mes recherche. Il est hors de question que je laisse tomber, je suis déterminé à atteindre mon but. Je suis aujourd'hui vêtu d'une robe blanche aux bordure noir, très féminine, même trop. Elle est décolleté ce qui n'est pas un probleme en vue de ma petite poitrine. Mais cette robe n'est pas dans le meilleur de ses états. C'est une robe très ouverte qui laisse voir certain de mes tatoo, le sigle rond dans mon dos et celui qui recouvre une partie de mon bras. Elle est très déchirée vers la bas et parsemé de quelques goute de sang. Ca va vraiment pas le faire pour mon entrée dans cet établissement. Mes cheveux eux ont beaucoup poussé et on presque retrouvé leurs couleur natrurel, je les ai attacher en deux couette avec des élastique pour ne pas qu'il me gene, mais deux meche qui tombe inlassablement devant mes yeux sans que je puisse rien faire. Ils sont noir parsemé de meches rose fushia. Si je ne change pas mon physique c'est pour que mon père, quand je l'aurais retrouvé, regarde la vrai apparence de sa fille dans les yeux avant de mourir. Je n'ai bien sûr pas oublié mes deux katana noir, je les emmenes partout avec moi. Il sont accrochés autour de ma taille avec une bande de tissu noir. Sur le dos, je ne porte qu'un simple sac à dos, le stricte minimum m'est sufisant pour survivre. J'ai beaucoup d'argent que j'ai volé à mes dernieres victimes. Que des bourges qui ont la belle vie, ils me dégoute. Bon je me décide donc à entrée dans ce pensionnat, une main sur mes Katana, au cas ou. Je ne ressent aucun dangé pour le moment. C'est un pensionnat tout à fait modeste et apparement bien fréquenté. Il y à un peu de monde, même si je n'aime pas je suis obligé de faire avec. Je m'avance dans le hall quand je sens un présence derriere moi, un main s'approche comme pour se poser sur mon épaule. Avant que ce geste bien trop amicale ne soit effectuer je sort mon Katana droit de son fourot, exécute un demi-tour et arreta mon arme au niveau du coup sans l'enfoncer. Je regarda la personne dans les yeux, elle semblait êtresurprise et apparement elle ne me voulait pas de mal, je lui conseilla donc d'une voix forte:


-Si tu tiens à ta misérable vie, ne m'approche pas dans le dos . . . Ne m'approcha pas tout court. Comprit?


[i] Je regardais la personne dans les yeux, lançant des éteincelle du regard. Mais cette personne avait vraiment l'air innofensif. Je baissa un peut ma garde mais enfonça un peu plus mon Katana dans son coup et serra ma main dessus et lui ordonna d'une voix plus calme:

-Présente toi! Et je baisserais mon Katana!De toute façon même si tu mourrais je ne pense pas que se serais une grande perte, tu as l'air tellement insignifiant. Je ne suis pas le genre de personne que tu devrais fréquenter. Je veux juste savoir ton nom, ensuite part. C'est pour ton bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'arrivé d'une fille plutôt dangereuse --> libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA MER, SI BELLE, SI BLEUE, SI DANGEREUSE — LIBRE
» L'arrivée de Mimips dans la forêt (Libre)
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» l'arrivée d'une fille aux cheveux rose...
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pensionnat Haru :: Rez-de-chaussée. :: Le Hall-
Sauter vers: